Les ex

Je suis en bons termes avec tous mes ex. Et non seulement suis-je en bons termes avec eux, ils sont aussi très présents dans ma vie. Un de mes ex est mon courtier financier, un autre habite dans le même building que moi et s’occupe en ce moment des rénovations de ma cuisine! La copine d’un autre est devenue l’une de mes meilleures amies. Nous avons même souvent voyagé ensemble et je suis allée les visiter à Londres où ils vivent aujourd’hui.

Je sais, je sais. Je suis une bibitte rare. Mais pour moi, c’est tout simplement incompréhensible de cesser de parler à quelqu’un avec qui on a passé un an et plus. Am I supposed to stop caring for that person? Pour moi, ça serait comme rayer une partie de ma vie. Je ne serais pas qui je suis aujourd’hui si ces hommes n’étaient pas passées dans ma vie et vice-versa.

Ces gars n’ont peut-être pas été des matchs parfaits, mais ça ne fait pas d’eux de mauvaises personnes. Il ne faut pas oublier la raison pour laquelle je suis tombée amoureuse d’eux. Ils étaient soit drôle, érudit, passionné de leur métier, avait de bonnes valeurs, etc. Et ces aspects d’eux, que j’aimais, existent toujours.

Des fois les relations se terminent mal et on n’a pas envie de rester amis. Oui, c’est vrai, ça arrive. Personne n’est parfait et l’on commet des erreurs. Toutefois, je crois qu’il faut pardonner et passer par dessus.

Le temps joue pour beaucoup dans l’amitié post-relation. On ne devient pas amis du jour au lendemain. Évidemment, on exclut les asshole, les douchebag, les pas de classe, etc. J’ai été chanceuse : le destin m’a épargnée de ce genre d’individus.

Évidemment, pour qu’une amitié soit possible avec ses ex, les dossiers doivent être clos. Dans mon cas, je ne reviendrais avec aucun de mes ex. Les dossiers sont bel et bien fermés, et vice versa. Tout est donc très clair. Si les choses ne sont pas terminées et que certaines émotions existent encore, je comprends que l’amitié peut alors être impossible. Et parfois, il arrive que ce soient les nouvelles blondes qui ne tripent par fort pas sur votre amitié avec l’ex. Les ponts se coupent donc à cause d’elles, et c’est dommage. Maudite jalousie! Personnellement, et j’ai eu cette discussion souvent avec des amies, je trouve que vous ne devriez pas trop vous soucier des filles que votre chum a déjà conquis, mais plutôt de celles qu’il n’a pas encore conquises…..

Comme je le mentionnais, mes ex sont tous présents dans ma vie à une exception près. Pour moi, c’est une première et je ne peux pas dire que ça me fait triper. Mais je dois accepter sa décision quelle que soit la raison. C’est d’ailleurs ce qui a motivé ma réflexion pour ce billet.

J’aimerais vous entendre sur les ex. Êtes-vous une bibitte comme moi? Êtes-vous copain avec vos ex? Si la réponse est non, j’aimerais bien vous entendre sur le pourquoi, car moi je ne comprends pas.

9 responses to “Les ex

  1. Je parle plus ou moins à mes exs. Ils sont dans mon facebook, on se parle une fois de temps en temps mais ça fini là.

    Il en a un avec qui j’ai eu une relation assez houleuse, donc je n’ai pas que des bons mots à dire sur lui.

    Il en a un autre qui a décidé de ne pas beaucoup me parler. Je lui demandais des nouvelles et il ne me répondait pas.

    Un autre que la relation s’est un peu mal terminée car il ne voulait pas la terminer, j’ai dû couper les ponts pendant 4 ans. Maintenant, j’ai l’impression qu’il ne me parle plus car sa blonde est jalouse. Pourtant, notre relation date d’il y a 10 ans! Mais, je n’ai pas eu beaucoup de gars dans ma vie et j’ai quand même eu de longues relations.

  2. On en a bien parlé de ce sujet, contente de le voir sur ton blogue….

    Mon opinion : je suis d’accord avec tout ce qui est écrit, mais jamais été capable de le mettre en pratique… C’est le dicton : plus facile a dire qu’a faire… C’est beau a lire, c’est sage comme attitude et vision de la chose. MAIS il y a toujours des petits détails qui rendent l’amitié avec l’ex impossible… La nouvelle blonde de l’ex ou ton nouveau chum sont effectivement les facteurs No 1 qui rendent la relation « amicale » difficile ou impossible. Puis il y a effectivement les choses non terminées, les non dits, la rancoeur, qui a laissé qui ? l’orgueil, le désir de passer a autre chose, etc…

    Bref mon opinion : GOOD for you, je crois sincerement que ce que tu ecris est sage et bien raisonné et BRAVO a celle qui, comme toi, sont capable de le mettre en pratique !

  3. Marie-Annick,
    Alors je suis aussi une bibitte!
    Mes exs, je les aime tous, pour ce qu’ils sont, pour ce qu’ils étaient et sans doute les aimerais-je pour ce qu’ils deviendront.
    Si ces hommes sont passés dans ma vie, il y avait une raison, une complicité, de l’amour sans aucun doute. J’ai du mal à comprendre que l’on puisse éjecter quelqu’un de sa vie alors qu’il a partagé notre lit, nos rêves et notre quotidien. L’amour passionnel se transforme simplement, après la séparation, en autre chose.
    Nous cheminons dans notre vie et les hommes qui passent et qui restent font partie de notre empreinte, de notre signature. Et nous aimons le prochain un peu à cause du précédent.
    À ma mort, je peux très bien imaginer tous mes exs autour de ma tombe à danser, se souvenant à tour de rôle de leurs meilleurs moments avec moi!
    Beau party en perspective non?

  4. Je ne sais pas si je ne suis pas normal, mais je suis incapable de garder contact avec un ex. Une fois que c’est fini, je ne veux pas lui parler ni rien savoir de lui. C’est une page qui est tournée…

  5. Marie-Annick,

    Je ne suis pas certain si les gars ont aussi le droit de commenter mais, tu me connais, ce n’est pas ça qui va m’arrêter 😉

    Si tu es une bibbite, je suis aussi une. Je suis proche de toutes mes ex depuis l’âge de 19 ans à aujourd’hui (à une exception près causée, surtout, par la géographie).

    En fait, j’ai passé le 31 décembre avec une ex, j’ai gardé la fille d’une autre pendant trois jours la semaine dernière et je devrais en voir une troisième d’ici une couple de jours.

    Je suis pas mal certain qu’il va y en avoir plusieurs à mes funérailles!

    MS

    P.-S. Tina, J’ai bien hâte que ton livre sorte, j’ai une couple d’amies à qui je voudrais l’offrir.

  6. Il est évident que si on est quitté ou que l’on quitte quelqu’un, c’est que l’amour a déjà existé. En ce sens, les affects devraient subsister… mais tout le monde n’entre pas en relation avec le même bagage émotif. Il y en a pour qui certaines relations sont comme des poisons…. et couper le contact est vital. Ça ne veut pas dire que ces personnes traînent leur passé dans leur présent, qu’ils n’ont pas pardonné (sic!), ça veut veut tout simplement dire qu’ils ont su « laisser aller ». Pour ma part, j’ai des ex avec qui je demeure en contact et d’autres avec lesquels… Vous devinez le reste ;o)

  7. À une exception près (qui entre dans la catégorie « asshole »), je suis en contact avec tous mes ex (j’en ai quand même pas tant que ça!). Ça ne s’est pas fait du jour au lendemain, il a fallu que le temps fasse son oeuvre, mais aujourd’hui, je suis très heureuse d’avoir de bons liens avec eux. Je ne les vois pas régulièrement, mais on se parle virtuellement parfois. Et j’ai eu la chance de collaborer professionnellement avec deux d’entre eux, à leur initiative, ce qui m’a fait un immense plaisir. Ce sont des hommes intelligents, je ne vois pas pourquoi je me priverais d’eux!!

Répondre à Véronick Raymond Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *