Portrait de gestionnaire de communauté : Mylen Vigneault

Auteur: | Aucun commentaire »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Je vous présente aujourd’hui une autre sociologue, Mylen Vigneault qui gère les comptes de YOOPA et CASA. Bonne lecture!

Quelle est l’année de création de ton compte Twitter et Facebook?

Twitter : Janvier 2009
Facebook : Août 2007

En quoi as-tu étudié ?

En rien qui, en apparence, me préparait à mon métier! Sciences humaines, intervention en délinquance, psychologie… et un peu de sociologie.

Pour quel compte/marque  es-tu gestionnaire de communauté ?

YOOPA et CASA(TVA). Je gère les comptes suivants : Facebook/yoopa.qc@_Yoopa_Facebook/CASATV , @casatvca et blogue sur le blogue de Yoopa Yoopa.ca/blogueurs/mylen-vigneault

Cela fait combien d’année que tu occupes le poste de gestionnaire de communauté ?

Je m’occupe des réseaux sociaux de la franchise Yoopa depuis février 2010 (je discute également avec les gens sur le site depuis juin 2010) et j’ai rejoint les rangs de CASA il y a deux semaines. Toutefois, de janvier 2001 à janvier 2005, j’ai pratiqué ce qui m’apparait un peu être « l’ancêtre » de la profession en gérant les forums de Vrak.tv. Entre les deux, j’ai eu aussi quelques contrats de gestion de forums temporaires.

Comment as-tu commencé ?

Par hasard! Depuis 1998, je disais qu’il y aurait un jour le moyen de gagner sa vie en « discutant » sur le Net. On me traitait de folle, mais j’étais obstinée. Le bouche à oreilles étant ce qu’il est, une amie qui me savait en recherche d’emploi a donné mon courriel à une personne de Vrak TV qui cherchait d’urgence quelqu’un pour gérer le succès imprévu de son nouveau forum. Un contrat de trois semaines, qui s’est étiré sur quatre ans. Quand l’aventure s’est terminée, j’ai poursuivi ma route comme pigiste (scripteure, journaliste…) et en janvier 2010, la même amie m’a dit qu’une nouvelle franchise de TVA cherchait quelqu’un pour gérer temporairement son compte Facebook. Un contrat de 4 mois… Ça en fait maintenant 20.

Quelle est la qualité principale d’un gestionnaire de communauté ?

Difficile de n’en trouver qu’une… Je pense que chaque gestionnaire a sa « couleur » qui apporte une belle diversité dans ce monde « virtuel »… J’aurais tendance à dire, l’authenticité et l’empathie. Être transparent et se mettre à la place des internautes : Qu’est-ce qui leur plait? De quoi ont-ils besoin? La rapidité, l’humour et la diplomatie ne nuisent pas non plus!. Mais avant tout, c’est une histoire de passion. Il faut aimer sincèrement ce qu’on fait, sinon ça finira pas transparaître…

Décris ta job en 140 caractèreres ?

Chance de s’amuser sur les réseaux, bombarder les collègues de questions, horaire atypique, télétravail, créativité, service à la clientèle.

Quel est ton meilleur coup? Dont tu es fière ? 

Peut-être d’avoir su attirer plus de 2000 personnes  sur la fanpage de Yoopa avant que nul n’ait vu le produit. La page a été ouverte le 26 février alors que la chaîne n’a été en ondes que le 1er avril, en même temps que la sortie en kiosque du premier magazine.

Quelle est la pire erreur que tu as faite comme gestionnaire?

Je suis chanceuse, on ne m’a jamais reproché de grosses bourdes. Mais il m’est arrivé à quelques reprises de m’empresser d’effacer un message Facebook ou un tweet parce que je m’étais trompée de compte…

Quelle  est la première chose que tu consultes en commençant ta journée ? Twitter, Facebook, emails, autres ?

Comme je fais entre autres ce métier parce que je suis allergique à la routine, ça se poursuit même dans ces détails… Au début, c’était sans contredit Facebook, mais maintenant, avec mes multiples personnalités et les alertes par courriels, je varie.  Je fais souvent un rapide tour d’horizon sur mon iPad tout en préparant mes enfants pour leur journée et je m’occupe de l’urgence du jour avant de m’installer à mon bureau.

Quel outil est ton préféré Facebook, Twitter, Youtube, Hootsuite, Thumblr?

Je dois être une infidèle technologique! Ça dépend du moment. Ces jours-ci, je joue pas mal avec Hootsuite… J’aime bien Tweetdeck sur mon iPad. Quand à Facebook et Twitter en tant que tel, se sont plus pour moi des « univers » que des outils. Je me sens chez moi aux deux endroits.

Comme les médias sociaux évoluent vite, Comment te gardes-tu à jour, que consultes-tu comme site?

Je clique sur plusieurs liens publiés par les geek de mes listes Twitter et Facebook. Parfois je « google » simplement certains termes sur lesquels je m’interroge et je me balade d’un url à l’autre. Il y a bien sur les classiques comme YUL ou Mashable… Je suis assez bohème, finalement!

Quel est le plus grand défi pour ta marque ?

Je travaille pour deux marques assez jeunes, qui visent évidemment à évoluer encore et encore.  Pour YOOPA télé, de belles productions originales s’en viennent et je pense qu’on verra encore plus de gens utiliser le terme « Yoopa » comme synonyme de télé jeunesse. Je fais le vœu bien personnel que Bell se décide enfin à nous distribuer! Le magazine va bien aussi. Du côté du Web, nous sommes bien heureux de l’engouement envers notre page Facebook, mais nous aimerions bien que les gens développent le réflexe de commenter autant sur notre site ;) Pour CASA, je pense que le défi du moment est de faire connaître notre nouveau portail qui ne traite plus seulement d’émissions télé, mais offre des articles, des recettes, une communauté… Les deux marques visent à être chacune LA référence. YOOPA, pour les parents et CASA pour l’immobilier, la déco, les rénos, la bouffe…

Que penses-tu de Google + ?

Je vais t’avouer que je n’ai pas eu beaucoup le temps pour y penser cet été! Mon compte est ouvert, mais je n’y suis pas encore active. Manque de temps et pour le moment, je ne vois pas ce qu’il m’apporte de plus que mes autres comptes… Peut-être aurai-je la piqure plus tard?

Es-tu plus Iphone, Blackberry ou Audroid ?

J’ai commencé avec iPhone et ça me convient très bien. Je déteste emprunter les Android de mon chum ou de mes ados! J’y ai les mains pleines de pouces! Mais pour le web, c’est surtout mon iPad qui m’accompagne.

#jeudiconfession : Quelle compte Twitter ou Page FB suis-tu et que tu serais gênée de le dire?

Je n’ai pas de nom en tête mais j’avoue qu’il m’est arrivé de « liker » des pages pour avoir la chance de gagner des voyages ;) Mais j’assume tous mes choix, même les plus quétaines…

Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire , ca serait laquelle ?

Ça va sembler téteux, mais sincèrement, je suis tellement bien là ou je suis! Comme pigiste et télétravailleuse, il ne m’était jamais arrivé de me sentir si bien intégrée à une équipe. Par contre, ce qui doit être « trippant », c’est d’être à la place de Renée-Claude Brazeau avec sa fanpage de La Galère. Grosse liberté de délirer, puisque c’est « chez elle ». Mais pour ça, il me faudrait écrire une série à succès ;) Car je ne gèrerais pas la page d’une personnalité publique en me faisant passer pour elle. Je trouve ça malhonnête. Dans le fond, je sais plus ce que je ne voudrais pas. Usurper une identité ou représenter un produit auquel je ne crois pas. Alors tant que YOOPA et CASA voudront de moi…

A quoi ressemble ta journée ?

Comment décrire la journée d’une mère de 4 enfants qui travaille 90% du temps de chez elle?  Disons que ce n’est pas routinier et que mon travail me suit dans tous les imprévus qui se pointent. Chez le médecin, le dentiste, le directeur d’école… En général, quand tout va bien, tout le monde est à l’école ou la garderie et je publie quelques liens, réponds aux questions et commentaires. Ensuite, fais ce qui me demande le plus de concentration comme écrire certains textes (dont mes billets de blogue pour YOOPA). Je tente de concentrer les appels téléphoniques avant 15 :00, mais il arrive que mes collègues entendent ma tribu qui commence à arriver. Comme tout parent, je « rushe » à l’heure du souper, mais je consulte mes pages de travail régulièrement. Quand le chum prend la relève, je travaille aussi, entre les bains, les histoires et les bisous. En général, la dernière chose que je fais avant de dormir, c’est encore ma ronde sur nos réseaux sociaux. Et le week-end, je peux travailler sur ma terrasse, dans l’auto ou dans un centre d’achats. Wi-Fi et Bluetooth sont mes amis, disons! Ah! Et je passe parfois au bureau, pour des meetings (et pour diner avec les collègues!)

Comment vois-tu l’avenir de cette profession ?

Je pense que ça va aller en grandissant. Les sites de réseautage à la mode varieront peut-être, mais il faudra toujours –et de plus en plus- des gens qualifiés derrière. On se spécialisera, sûrement. Je devrai peut-être retourner à l’université pour avoir un BAC en gestion de communauté? Déjà, on voit poindre des formations, des livres, des critères d’embauche plus pointus. J’espère que de plus en plus d’entreprises réaliseront que la gestion de communautés ne doit pas se faire à la va-vite par un employé du bureau à ses heures de pause. Au moins, maintenant, on parle de moins en moins « du gars ou de la fille qui s’occupe de Facebook »!

Anecdotes intéressantes ?

Il s’en passe des drôles presque quotidiennement sur nos pages. Les courriels que je reçois sont aussi fort intéressants. Surtout ceux qui proviennent de parents « d’enfants rois »… Je dois parfois mettre une double paire de gants blancs pour expliquer qu’on ne peut pas modifier le nom d’un personnage pour ne pas blesser un enfant qui le porte. Tout comme on ne peut pas fermer le poste de télé plus tôt pour que Junior accepte d’aller au lit. On se fait aussi parfois engueuler parce qu’un parent a mal entendu un mot dans une émission et y voit un caractère sexuel. Mais il y a aussi plein d’histoires mignonnes, touchantes et quand je peux contribuer à donner le sourire à un enfant, ça fait ma journée. Comme pour cette petite fille autiste, qui ne dormait plus depuis que sa boite à lunch YOOPA avait été jetée. Sa grand-mère était prête à payer n’importe quel prix pour en obtenir une autre. On lui en a donné une… Ou le petit Jean-Thomas, qui écrivait des lettres à Théo, persuadé qu’il viendrait les prendre pendant la nuit. Une carte postale envoyée de nos bureaux lui a donné raison ;)

Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté, ce qui te caractérise?

Les gens avec qui je travaille m’ont souvent dit : « Toi Mylen, quand tu réponds aux gens en colère, ils reviennent te remercier. » Je présume que c’est de la diplomatie? Moi je tiens surtout à être authentique et proche des gens. Ils savent que lorsque je leur dit que je vais transmettre leurs demandes, trouver des réponses, je le fait réellement. Je suis « un pont » entre eux et le reste de l’équipe. Et je pense avoir de l’humour et ne pas prendre les trucs négatifs personnels.

Quel autre gestionnaire de communaute admires tu ?

Dans la « vraie vie », je ne connais pas vraiment d’autres gestionnaires. Mais j’ai évidemment remarqué Nadine Mathurin, pour entre autres, l’énorme succès d’ « Un souper presque parfait » sur Twitter et Facebook. Je crois que cette réussite constitue une belle référence pour qui veut fidéliser les téléspectateurs à une émission. J’ai l’impression aussi que Sophie Giroux, chez Canoé, a des journées très bien remplies!

% de temps passé sur les médias sociaux lorsque c’est pour ton compte perso ?

Ouf! Pour mon compte Facebook, peut-être 5 à 10%. Twitter, je suis maintenant pratiquement un fantôme et j’espère y redevenir active sous peu (et avoir encore des followers lol). Linedin, c’est très rare et Google+, c’est presque le néant actuellement.

Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté , tu ferais quoi ?

Très certainement autre chose à la pige, ou du moins avec un horaire atypique et peu de routine. J’écrirais plus d’articles, très certainement. Ou encore, je retournerais à mes premières amours, un truc en travail social ou dans un organisme communautaire.

Est ce que tes amis et famille comprennent ce que tu fais ou tu es celle qui passe sa journée sur FB et Twitter ?

À divers degrés, selon la personne. Au moins personne ne me dit – en face- que ce n’est qu’un hobby. On a plus tendance à avoir peur que je travaille trop, en fait. C’est sur que c’est spécial pour eux de me voir trainer mon boulot à la plage!

Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier ?

Étant moi-même une autodidacte, je n’ai pas de suggestions de diplômes spécifiques à obtenir.  Peu importe le domaine d’étude ou le parcours professionnel, je pense qu’il faut en premier lieu aimer les réseaux sociaux. Les essayer, en maîtriser les aspects techniques, se mettre à jour continuellement, être à l’affût de ce qui se dit et de ce qui se fait de nouveau. Aimer les gens, bien sûr. Et garder en tête qu’un compte d’entreprise n’est pas un compte personnel. Il faut en venir à apprécier des gens qu’on n’ajouterait pas nécessairement à nos listes privées. Le reste… Évidemment, maîtriser la langue de travail et être prêt à tout apprendre ou presque sur la marque que l’on désire représenter. Toutes les informations peuvent servir, même si on ne sait pas quand.  Également, créer des contacts dans le milieu, s’abonner aux sites d’emplois susceptibles d’annoncer ce genre de poste. Surtout, ne pas se tourner vers ce domaine en croyant pouvoir faire de l’argent facile en « facebookant ».

Tes #FF incontournables? 

Il y en a beaucoup, mais vite comme ça : @technomade, @Karichar @Hub_Nutrition @crapules @JocelyneRobert @NadDescheneaux @Guglielminetti @Mamanbooh @katerinerollet @cecilegladel @mariejoelle @DominicDesbiens @estherchenard @nvallerand @Maman30 et @marianik1968 (Sauf que comme je les lis souvent via mes comptes professionnels, ils ne le savent pas nécessairement )

Pour suivre Mylen Vigeault

Sur Facebook : facebook/mylen.vigneault 
Twitter  @MylenVi
Blogue : Yoopa.ca/blogueurs/mylen-vigneault

*******

Autres portraits des Gestionnaire de Communauté :

***

Lecture

Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laissez un commentaire

  • Je voudrais recevoir un courriel pour les nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire sans laisser de commentaire.