Portrait de carrière en événementiel : Mirella Di Blasio

Cette semaine, je vous présente Mirella Di Blasio. C’est avec un parcour artistique impressionant (formation en théatre et cour privé en chant jazz),  des postes de cadre marketing dans les domaines de la mode et la publicité, qu’elle décide, en 2003, de fonder Lulu conception d’événements. Créative, épicurienne et curieuse, pétrie par plus de 25 ans d’expérience de travail à Montréal et à l’international, son expérience en business et son amour pour les arts de la scène forment un équilibre parfait! Sans contredit une instigatrice d’enthousiasme, d’innovation et d’audace! Découvrez Mirella!


 

En quoi avez-vous étudié?

Mon expérience vient du marketing et de la vente dans le milieu de la mode et dans le domaine de la publicité – je n’ai pas fait d’études universitaires – je me suis arrêté à un DEC du Collège Jean de Brébeuf après 5 ans d’études en anglais à Convent of the Sacred Heart. Je suis une fille de terrain qui a grimpé les échelons corporatifs au fils des années.

 Cela fait combien d’années que vous organisez des événements?

Depuis l’âge de 8 ans mais officiellement depuis 8 ans.

Comment tout à commencé ?

Pour m’amuser quand j’étais gamine. J’organisais des petites pièces de théâtre/spectacles dans l’entrée de garage chez mes parents. Je portais à la fois la casquette du metteur en scène et celle du producteur/organisateur. J’ai toujours porté la casquette de l’organisatrice des partys de Noel, des conférences nationales de ventes, des ouvertures de boutiques chez mes divers employeurs. J’ai découvert que c’était mon talent naturel à 40 ans et que je pouvais l’exploiter professionnellement en fondant Lulu.

Quels sont les qualités essentielles pour être organisateur d’événement?

Il faut pouvoir incarner la Déesse SHIVA – celle qui a de multiples bras….en fait, il faut savoir gérer le détail, le changement, l’humain et aimer la logistique!

Pourriez-vous nous nommer quelques événements que vous avez réalisé ?

Les remises de prix Les Talentueuses de l’AFFQ (l’Association des femmes en finances du Québec) avec comme thématique l’Art nouveau ,courant artistique qui mettait la femme en valeur. Aussi, les 20 ans d’Infopresse, les spectacles bénéfices d’Équiterre, les Prix Créa, les partys de Noel d’Alliance Vivafilm, Les 10 ans de Dassault.

Quel est l’événement dont vous êtes le plus fière ?

Le spectacle Équiterre « La planète retient son souffle » pour sa dose de créativité et sa grande dose de logistique! Ce spectacle réunissait une brochette d’artistes tel que Daniel Lanois, Yann Perrault, Arianne Moffat, Mes Aieux, Margie Gillis, Patrick Watson, les 7 Doigts de la main et j’en saute, qui sont venus appuyer la cause d’Équiterre. De plus, nous avions en direct de l’Antarctique, les membres de l’équipage du Sedna IV qui parlaient de leur mission aux 2 000 personnes présentes.  Le spectacle a été organisé dans le cadre de la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques en 2005. Nous avons conçu une plateforme de marque complète avec plusieurs déclinaisons qui ont été utilisé lors de cette Conférence de l’ONU. C’est à dire que nous avons trouvé le symbole de l’épingle à linge qui a servit à épingler des messages des citoyens sur une sculpture (artiste Phil Allard) fait d’objets recyclés placé sur la Place Riopelle devant le Palais des Congrès qui s’adressaient aux délégués internationaux.  Nous avons trouvé le geste de « retenir son souffle pendant une minute » pour manifester l’urgence de la situation planétaire qui a été reprit par les gens au Métropolis lors du spectacle, par les  50 000 manifestants lors du défilé, ainsi que les délégués présents de chaque pays du monde à la Conférence de l’ONU, nous avons reproduit la terre devant le Métropolis par une sculpture de glace de 10 pieds de diamètre qui fondait pour souligner les changements climatiques, etc.


Est-ce que vous vous considérez plus comme une Directrice Artistique ou organisatrice d’événements?

Les deux

Dans un monde idéal, combien de temps aimez-vous avoir pour produire un evenement?

Idéalement 3 mois en amont d’un événement pour la planification même si ce n’est souvent pas le cas;)

Quelle est votre meilleur coup sur un événement?

Ré-inventer le moment « tirage » d’un événement. Nous avons imaginé une boîte de tirage ou une contorsionniste se plonge à l’intérieur pour aller chercher le billet gagnant. Nous avons réussit à rendre ce moment « tirage » événementiel.

Quelle est votre pire gaffe en événement?

La régie technique a oublié d’éteindre mon micro pendant que j’étais en coulisse…imaginez la suite..

Vous faites beaucoup d’événements reliés à des levées de fond. En quoi est-ce différent ?

Nous avons toujours la même approche de créativité utile au service de l’objectif du client. Aussi, il est essentiel que les convives sentent que leur soutien financier n’a pas été « gaspillé » dans l’événement outrageusement!

Où puisez vous votre Inspiration?

Partout et en étant très curieuse…le cinéma, la lecture, les voyages, la mode, le design, le théâtre, la vie, etc.

Pourquoi aimez-vous enseigner?

Je donne ponctuellement des formations dont la prochaine est pour Campus d’Infopresse le 4 octobre prochain. J’aime partager mon expérience et aider la relève à prendre la relève!

Un autre organisateur qui vous inspire ?

Les organisateurs des Jeux Olympique de Pékin

Nommez un événement auquel vous avez assisté qui vous a impressionné mais dont vous ne fesiez pas partit de l’organisation? 

Le dernier a été le spectacle de U2 cet été. J’ai été scotché par la complexité de la logistique ainsi que la mise en scène technologique!

Quels est votre dernière découverte ou truc que vous aimez utiliser?

Les macarons/épinglettes personnalisés et rigolos. Chaque employé avait un macaron avec un chiffre incompréhensible et il devait deviner ce que ce chiffre représentait..au final on leur a dit que c’était le nombre de jours, ou de secondes ou de minutes, de semaines qu’ils étaient au service de la compagnie. C’était un événement qui fêtait les 10 ans d’une société.

Quel est votre opinion sur l’utilisation des médias sociaux en événement?

Je n’en pense que du bien. Ces sont des outils qui répondent très bien aux exigences mentionnées ci dessus.

D’après vous, quelle est l’avenir de cette industrie?

Je crois que l’événement est un outil efficace pour avoir des ROI (retours sur investissements) importants et immédiats. Nous vivons dans une société qui demande de plus en plus d’instantanéité …l’événementiel peut répondre à ces demandes.

Pour terminer, sur quoi travaillez-vous en ce moment?

Les 25 ans de Voir – Octobre
Le cocktail bénéfice d’Équiterre – Octobre
Les Prix Boomerang – Décembre
Le party de Noel d’Alliance Vivafilm – Décembre

****

Pour contactez Mirella

Site web : http://www.luluevenements.com/
Courriel : info@luluevenements.com

 

 

 

Rachel St-Amand @Rachelstamand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *