Portrait de gestionnaire de communauté : Valérie Thérien

Auteur: | Aucun commentaire »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Aujourd’hui le portrait de gestionnaire porte sur Valerie Thérien qui gère la communauté de Nightlife magazine.

 

 

Quelle est l’année de création de ton compte twitter et facebook ?

2007 pour Twitter et 2008 pour Facebook.

 En quoi as-tu étudié ?

Études cinématographiques à Concordia

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté ?

Pour le Nightlife magazine je gère le compte Facebook/nightlife.ca et Twitter  @nightlifemag et Google +

Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté ?

Je suis chef de pupitre web du Nightlife magazine depuis août 2011 et je gère les réseaux sociaux depuis ce temps.

 Comment as-tu commencé ?

À l’été 2010, je suis arrivée chez Canoe.ca. Je devais gérer quotidiennement, avec deux autres collègues, le compte Twitter @Canoestars, de 2010 à 2011. J’étais déjà très à l’aise sur Twitter avec mon compte personnel, donc ç’a été une transition assez facile.

 Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté ?

Bien connaître sa communauté.

 Décris ta job en 140 caractèreres ?

Chef de pupitre web, je coordonne les photographes, pigistes, chroniqueurs. Je révise le contenu et suis responsable des réseaux sociaux.

 Quel est ton meilleur coup dont tu es le plus fière ?

Être le premier sur une nouvelle, c’est toujours le fun! Trouver des idées pour faire réagir les gens, c’est un gros défi au quotidien. Que Béatrice Martin retweete notre album photo, c’était très cool!

 Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire ?

Tweeter les gagnants lors d’un gala alors qu’il y avait un embargo. Au moins, je n’étais pas la seule à ne pas savoir.

 Quelle  est la première chose que tu consultes en commençant ta journée ?

Twitter, Facebook, emails, autres ? Courriels en déjeunant, Twitter dans l’autobus.

 Quel est ton outil préféré? Facebook, twitter, youtube, hootsuite, thumblr?

Twitter

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Je lis Mashable et comme je suis mélomane, donc beaucoup de sites comme RollingStone.com, NME.com, Spin.com, etc. Pour l’actualité culturelle, je consulte les sites de journaux d’ici ou d’ailleurs et plusieurs blogues ou forums, comme IndieQuébec.

 Quel est le plus grand défi pour ta marque ?

Rejoindre plus de 150 000 personnes avec du contenu frais, pertinent, engageant.

Est-ce que tu tweet en direct durant des concerts ou événements?

Quand je vais à des concerts ou des événements culturels, je tweete des photos à l’occasion.

 Es-tu plus Iphone, Blackberry ou Android ?

J’ai eu un Blackberry longtemps, mais suis sur iPhone depuis septembre dernier.

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre? 

Justin Timberlake

 Que penses-tu de Google +?

J’ai beaucoup de contacts, mais je n’utilise pas vraiment pour l’instant. Ça sera dans mes résolutions 2012, tiens!

Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

Je crois que @MusiquePlus a vraiment de bons liens avec sa communauté.

 A quoi ressemble tes journées ?

De 9h à 9h30, je réponds à des courriels. Ensuite, je corrige et mets en ligne des articles et albums photos. À partir de 10h30, je fais mon premier post de la journée sur Facebook et Hootsuite (je continuerai à le faire aux heures/heures et demi jusqu’à 17h). Entre midi et 17h, j’ai plusieurs tâches de coordination. Je trouve des événements pertinents à couvrir en photo, je me dresse ainsi un horaire pour la semaine suivante. J’entre aussi des événements dans le calendrier (section Quoi faire).

 Comment vois-tu l’avenir de la profession ?

Une grande partie de l’image d’une compagnie passe par les réseaux sociaux à présent, du moins dans le monde des médias. Donc, le travail d’un gestionnaire de communauté est très important.

Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté, ce qui te caractérise?

La constante

Quel autre gestionnaire de communaute admires-tu ?

J’ai travaillé avec Sophie Giroux, une fille très allumée. J’ai beaucoup appris d’elle!

Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

15%

Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Architecte

Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Je crois qu’ils comprennent mon rôle!

Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

Il faut être très, très à l’affût de tout ce qui se passe et s’avoir bien s’informer sur les nouveautés et possibilités des réseaux sociaux.

Pour suivre Valérie Thérien

Facebook: valerie.therien
Twitter @valouchka

——–

Autres portraits de gestionnaires :

***

Lecture

What does it take to be a social media strategist?

Les médias sociaux comme métier

5 phrases à ne pas dire a un community manager

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laissez un commentaire

  • Je voudrais recevoir un courriel pour les nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire sans laisser de commentaire.