Portrait de gestionnaire de communauté : Sabrina Dumais

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car « poster » sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Aujourd’hui, je vous fait découvrir la belle Sabrina Dumais qui gère la communauté de VOX. J’ai eu la chance de travailler avec Sabrina lors d’un mandat avec VOX. C’est une fille super dynamique et allumée. A vous de la découvrir.

Année de création de ton  compte Twitter et Facebook?

Facebook :  novembre 2007
Twitter : août 2009

 En quoi as-tu étudié ?

J’ai fait une Techniques de communication dans les médias, mieux connu sous l’acronyme ATM, volet coordination et conseils publicitaires, suivi d’un baccalauréat en Communication marketing à l’UQAM.

 Cela fait combien d’année que tu occupes le poste de gestionnaire de communauté ?

 Deux ans et demi.

Comment as-tu commencé ?

J’ai eu la chance d’avoir un membre de ma famille qui lançait une webtélé, Les Repères de Languirand, et a pensé à moi pour développer une présence virtuelle sur les médias sociaux. À « l’époque », le terme gestionnaire de communauté n’était pas très connu et nous ne savions pas trop quel titre donner à mes fonctions. Je me souviens qu’on parlait de marketing social en explorant les possibilités. J’ai créé des comptes sur Facebook, Twitter, Youtube, Wikipédia, Babelio, etc. Je rédigeais également des infolettres et aidais à la programmation web puisque nous étions une petite équipe.

Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté ?

Pour la chaîne de télévision VOX , je gère la page Facebook.com/VOXTV et Repère.tv Facebook.com/lesreperesdelanguirand), que j’alimente à temps partiel maintenant. Je fais également la supervision de 18 pages Facebook pour VOX, régions confondues et j’alimente six à sept pages sur une base régulière. Et les comptes Twitter de @voxtv et @repereTV

 Quelle est la qualité principale d’un gestionnaire de communauté ?

 Il faut d’abord et avant tout être un communicateur. Avoir un désir d’échanger, de partager et d’informer est primordial.

 Décris ta job en 140 caractères ?

Je travaille avec les mots, les pixels et les humains : mon ménage à trois. Je tisse des liens sur la planète web.

 Quel est ton meilleur coup dont tu es fière ? 

 Plutôt qu’une stratégie, je dirais que je suis fière d’avoir bâti la communauté de Les Repères de Languirand sur Facebook Il n’y a pas 20 000 personnes qui nous suivent sur Facebook, mais les adeptes se sont abonnés très rapidement à notre fil d’actualités et, par les commentaires et le partage d’informations, on sent bien que la communauté représente le contenu que l’on diffuse et lui donne vie en quelque sorte. Le site génère un peu moins d’activités présentement et je n’y suis plus très impliquée, mais une communauté qui en demande plus et qui cherche elle-même à créer du contenu et à alimenter des discussions, selon moi, c’est une réussite communicationnelle.

 Quelle est la pire erreur que tu as faite comme gestionnaire?

Il m’est arrivé quelquefois d’envoyer un « tweet » du compte professionnel alors que je voulais l’envoyer de mon compte personnel. J’ai supprimé dans la seconde en me croisant les doigts. Il faut dire que j’utilise Hootsuite et que je suis parfois lunatique…

 Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée?

Je me lève très tôt le matin et je me jette sur mon téléphone qui est aussi mon cadran. Je consulte mes mentions Twitter (perso et pro), repasse mes fils d’actualité Twitter. Une fois cela fait, mon p’tit côté vieux jeu pas trop écolo feuillette les journaux papier en même temps que j’ouvre Facebook, Gmail et que je me coule un café. Et c’est parti!

 Quel outil est ton préféré Facebook, Twitter, Youtube, Hootsuite, Thumblr?

Hootsuite, sans hésitation. La plateforme m’est devenu indispensable tellement elle me simplifie LES tâches. Je peux effectuer mes veilles et des recherches, gérer les réputations de plusieurs comptes, gérer un calendrier éditorial, raccourcir les liens et calculer leur efficience.

 Comme les médias sociaux évoluent vite, comment te gardes-tu à jour, que consultes-tu comme site?

 Les médias évoluent vite et le flot d’actualités en a rendu fou plus d’un. Je lis beaucoup et cherche à diversifier mes sources d’information et d’inspiration. Il y a les célèbres Mashable, Social Examiner, TechCrunch, Technaute et autres techno-machins, mais il y a aussi les sites plus pragmatiques. Je pense à Facebook Developpers et les blogues d’entreprise par exemple.

J’aime consulter les blogues de grandes entreprises comme Coca-Cola puisque chaque phrase est… calculée. À proximité de Montréal, je trouve que le blogue d’Adviso est un modèle exemplaire à suivre. Enfin, il est bien d’avoir certains repères sur la toile, mais le secret est encore de s’y perdre…

Quel est le plus grand défi pour ta marque ?

 De rester près des gens, clientèle ou non. Sur une note personnelle, j’ajouterais qu’il y a beaucoup de contenus dans la programmation qu’offre VOX et que j’essaie de susciter la curiosité pour ces émissions et de les faire connaître davantage. Il y a là beaucoup à apprendre.

 Le fait de gérer un compte en tv en quoi cela est différent selon toi d’autre autre marque ?

 Le plus difficile est de savoir ce que les gens veulent, car il y a du sport, de l’actualité, du culturel, du technologique, de tout ! Développer un ton conversationnel permet d’inviter les gens à converser avec la marque et, ainsi, ils peuvent nous dire ce qu’ils veulent voir, entendre, savoir. Ensuite il est facile de les diriger et de les informer. Le twivage constitue un autre défi car il faut faire une bonne vigie de tout ce qui se dit et se servir de ce phénomène pour en dire plus.

 Que penses-tu de Google + ?

Plus le temps passe, moins j’y passe de temps et plus il m’est difficile de trouver le « plus » à Google +… Je n’y crois pas beaucoup.

 Es-tu plus Iphone, Blackberry ou Android ?

BB et moi sommes en froid. C’est une relation amour/haine, une longue histoire…

 Question #jeudiconfession : Quel compte Twitter ou Page FB suis-tu et que tu serais gênée de le dire?

La page Facebook de Converse.  Je vais la voir plusieurs fois par semaine, regarde peu les vidéos, ne clique que très rarement sur les liens, mais allez savoir pourquoi, je la regarde de haut en bas… Avouons-le, je n’y apprends pas grand-chose et me demande ce que j’y cherche.

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, ce serait laquelle ?

Plutôt qu’une marque, je rêve de développer une communauté internationale… Je n’ai pas encore trouvé ma cause, cela viendra !

 À quoi ressemble ta journée ?

Je me lève tôt, je passe en revue les actualités Twitter / journaux / radio en ingérant trop de caféine. Je pense aux publications de la journée, programme quelques interventions (peu, rien ne vaut l’instantanéité d’un message) et cherche à être proactive. Il est difficile de dire à quoi ressemble ma journée car c’est tous les jours différents. Entrevue, montage vidéo, rédaction d’articles pour le blogue, planification stratégique, twivage pendant les émissions, et cetera ! Les tâches sont diversifiées, se répètent, mais ne se ressemblent pas !

Combien d’heures tu travailles ?

Je ne dois pas être la première répondante à te dire que la gestion de communauté est difficile à quantifier sur le plan horaire. Les médias sociaux ne dorment pas et la vigie est perpétuelle. Je vous rassure tout de même : je dors sept heures par nuit. Mon horaire est très flexible ce qui fait en sorte que, lorsque j’ai des émissions le soir et que je dois faire du twivage, je peux me rendre au travail plus tard. Je suis en constante recherche de contenus à partager, mais je ne dirais pas que je  «travaille» de 5 h matin à 23 h pour autant.

 Comment vois-tu l’avenir de cette profession ? 

Je crois qu’il y aura beaucoup plus de possibilités. Je crois que la demande sera si importante qu’un animateur de communauté pourra être un animateur, un gestionnaire de communauté, un gestionnaire, etc. Et ceux qui parleront Flash, HTML, ceux-là qui sauront comment créer des pages, faire du montage vidéo, programmer des sites web, ceux-là auront un atout considérable… Il faudra et certains l’ont compris mettre sur pied des équipes, arrimer la communication et la technique.

 Anecdotes intéressantes ?

 J’ai rencontré des gens formidables grâce aux médias sociaux. Je pense à Thoma Daneau (@thomadaneau) que j’adore, à mon employeur actuel (@1aurence), à mon mentor et nouveau chef (@marcd13), à Camille Dg (@CamilleDg) et au dernier homme dont je suis tombée amoureuse (@…..) Parlez aux inconnus, mais soyez prudents !

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté, ce qui te caractérise?

 J’ai de la difficulté à répondre à cette question. Je suis sur le web comme dans la vie ? Je ne sais pas, demandez à quelqu’un d’autre.

 Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu ? T’influence.

J’ai eu la chance de rencontrer Jean-Luc SansCartier (@jeanlucs). Ce gars-là, c’est un « brain » ! Il m’a épaté et je clique sur presque tous ces liens. Annie Michaud (@alloannie) a fait un travail monstre avec @uraniumMTL un cas exemplaire de communauté qui s’est bâtie autour d’une marque québécoise. Je ne la suis plus trop depuis qu’elle est à NY, mais je devrais m’y remettre!

#FF, les incontournables

Je ne leur fais pas de #FF parce que je n’en fais presque jamais, mais ceux-là, je n’arrêterais pas de les suivre : @cherejoblo (la plus belle plume du Québec), @Guglielminetti, @JulienMcEvoy, @jeromelussier, @LaurentLaSalle, @beloamigo , @marcd13 , @zelaurent @KimAuclair @TamyEmmaPepin @carlcharest et plusieurs autres!

 % de temps passé sur les médias sociaux lorsque c’est pour ton compte perso ?

 De moins en moins… Les médias sociaux me rendent un peu anti-sociable (rires). Je fais occasionnellement une surdose de communications et lorsque je rentre chez moi, j’enferme mon portable dans une garde-robe, ne réponds plus aux textos, ne réécris pas à ma mère et cherche à favoriser les rapports réels. On va souper bientôt Marie-Annick ?

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi ?

Je ferais le tour du monde, je serais en rédaction, en maîtrise, en forme. Je suis plurielle donc je me verrais faire mille autres choses.

 Est ce que tes amis et famille comprennent ce que tu fais ou tu es celle qui passe sa journée sur FB et Twitter ?

 Avec la famille, c’est plus difficile… Ils ne saisissent pas trop, mais je dois avouer que je n’ai jamais pris le temps de bien leur faire comprendre. Être en famille est un des seuls moments où je décroche complètement, j’en profite! Pour les amis, la plupart ont évolué dans le domaine et semblent comprendre les enjeux et défis. Certains détails leur échappent, mais si on s’assoyait quelques instants devant l’écran, je crois qu’ils saisiraient. J’ai des amis brillants !

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier ?

Mon slogan, mais pour ça, il faudra me le demande en privé !

 Pour suivre Sabrina Dumais

Facebook facebook.com/sabrinadumais
Twitter @SabDumais
Blogue  www.jelefaispourmoi.com (blogue personnel, autofiction)

******

Autres Portraits de gestionnaires :

***

Lecture

Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *