Ah Bali!

Comme plusieurs d’entre vous le savent, j’étais, le mois dernier, à Bali. Cette île est l’un des endroits au monde qui fait le plus rêver. Dès que j’ai annoncé que j’allais à Bali, quantité de personnes m’ont immédiatement dit : Ah! Bali! Chanceuse! Et en effet, Bali semble produire cet effet sur les gens. Évidemment, le succès planétaire du livre et du film Eat, Pray, Love a grandement contribué à cette popularité. L’île est maintenant envahie de touristes – beaucoup de femmes! – attirés par ses beautés, son exotisme et son côté spirituel.

Règle générale, les gens vont à Bali pour des raisons très variées. Certains y vont pour ses stations balnéaires, ses vagues et son beau soleil. D’autres pour découvrir ses monuments, ses œuvres et surtout sa culture bien particulière. Et plusieurs y vont tout simplement pour se dépayser un peu tout en relaxant comme jamais devant des paysages à couper le souffle.

Alors voici mes impressions sur cette merveilleuse île!

Le Nouvel An à Bali

Je suis arrivée à Bali le 31 décembre en après-midi. J’aime bien arriver dans un nouveau pays pour le Nouvel An, et j’adore débuter l’année ailleurs. À Bali, même si c’est illégal, on entend des feux d’artifice de partout et ça dure pendant deux jours. Une véritable féerie de couleurs habite le ciel. C’est peut-être très cute au début, mais après quelques heures, on se tanne un peu du bruit… 🙂

Saison des pluies

Janvier est la saison de la mousson, et donc un mois de pluie. Il parait que cette année fut pire que les autres. Il a plu tous les jours! Toujours un orage dans la journée, des fois en pm, des fois en soirée. Je me suis souvent fait prendre par la pluie en scooter, mais bon. Ça fait maintenant partie, disons, de mes expériences. Petit conseil lorsqu’il pleut : profitez-en pour aller vous gâter dans un spa. Bali en regorge!

Spas

Les spas sont nombreux à Bali, et il y en a de tous les genres et de tous les prix. L’île est d’ailleurs très reconnue pour ses spas. Et comme il a souvent plu, j’ai pu en profiter au maximum. Mon coup de coeur : le spa de l’hotel The Breezes à Seminyak. Un décor magnifique, des services 5 étoiles avec produits naturels locaux, et des prix qui oscillent autour de 30 dollars. Le service est hors pair, les soins sont exceptionnels, et ça reste un luxe très abordable. C’est vraiment l’endroit désigné pour se faire traiter aux petits oignons et oublier les tracas de la vie quotidienne. J’ai eu droit à un massage, à un scrub au café et au miel et un masque à la noix de coco… Wow!

Yoga/méditation

Vous tripez yoga et méditation et avez envie de faire des retraites? Eh bien sachez que Bali est l’endroit de rêve pour ça aussi! On y retrouve plusieurs centres et professeurs de grande qualité. Mon endroit favori? Le Dessa Seni à Canggu et The Yoga Barn à Ubud.

Les Balinais

Un pays de sourires! Ce que je retiens le plus de Bali, c’est bien son peuple magnifique. Les Balinais sont toujours souriants et avenants. De tous les endroits que j’ai visités et qui vivent du tourisme, je crois que Bali est le seul qui ait réellement compris. Les Balinais s’intéressent vraiment aux touristes. Était-ce ma première fois à Bali? De quel pays je venais? À quel endroit je restais? De quelle ville j’arrivais? Qu’est-ce que j’avais visité jusqu’à maintenant? Quelle était ma prochaine destination? Je ne sais pas combien de fois je me suis fait poser toutes ces questions… Et jamais je n’ai senti que c’était forcé… Mes interlocuteurs concluaient toujours en me suggérant de nouveaux endroits à visiter. Et ce, dans un anglais très minimaliste. On est bien loin de nos chauffeurs de taxi montréalais, froids et distants. Une chose est certaine : je peux vous garantir que vous aussi, vous tomberez sous le charme du peuple balinais.

Qu’on soit en scooter ou à pied, les Balinais nous envoient toujours la main, accompagnée d’un hello!

Politique et tourisme

En discutant avec des Balinais, j’ai su que Bali était gérée depuis Jakarta, capitale de l’Indonésie. L’île n’étant pas une grande priorité pour Jakarta, elle est donc un peu laissée à elle-même. Une personne du marketing d’un hôtel m’a confié qu’étant donné que le gouvernement n’allouait aucun budget pour promouvoir Bali, un consortium d’hôtels s’était formé afin de mousser Bali comme destination touristique. Celui-ci participe entre autres à plusieurs salons à travers le monde pour faire la promotion d’île. Bravo pour cette initiative.

Transport

À Bali, vous pouvez vous promener à pied, en bicyclette (2 $ par jour) ou encore en scooter (environ 5 $/j.). Vous pouvez également vous louer une voiture ou vous offrir les services d’un chauffeur (très commun). Cela coûte entre 30 et 40 $ par jour et le chauffeur vous emmène où vous voulez. Et si vous en trouvez un bon, il vous fera découvrir plein d’endroits!

Trafic

À peine débarquée de l’avion, en roulant vers mon hôtel à Canggu, j’ai pu constater comment la conduite, à Bali, est chaotique. Il n’y a tout simplement pas de règles de la route. En tout temps, ça dépasse par la gauche comme par la droite. Camions, voitures, scooters, piétons, animaux… tous cohabitent! Et l’étroitesse des routes ne semble pas empêcher les scooters de dépasser!

Toutefois, ce chaos semble bien fonctionner pour les Balinais, car peu d’accidents sont répertoriés. Mais pour ce qui est des touristes, les accidents sont fréquents. J’y ai moi-même goûté… Comme je le disais, il n’y a pas de règles. Le casque n’est pas obligatoire. Il arrive souvent de voir une mère conduisant avec un bébé en avant d’elle… et sans casque en plus!!! On peut même apercevoir des familles complètes sur un seul scooter… Quatre personnes sur un scooter!!! Pour nous, Occidentaux, c’est tout à fait irréel.

À noter : le seul bémol de mon voyage, ce fut bel et bien le trafic. On m’avait dit que j’étais en basse saison. Eh bien si c’est ça le trafic en basse saison,  je n’ai vraiment pas envie de retourner à Bali en haute saison. Pour vous donner une idée, une randonnée qui devrait prendre normalement 1h  prend au gros minimum 2h. Et on presque toujours à 1 h 15 de la prochaine ville ou attraction touristique à visiter…

C’est quand même surprenant qu’une destination touristique telle que Bali ne se soit pas ajustée au flux grandissant des touristes. Probablement une autre chose ignorée par le gouvernement central de Jakarta. Bonne nouvelle à l’horizon toutefois : un viaduc est en train d’être construit près de l’aéroport.

Plages

Bali ne possède pas de plages aussi superbes que celles de la Thaïlande, mais son bord de mer demeure magnifique. C’est également une destination de prédilection pour les surfeurs.

Kuta, la première plage à avoir été développée, est aujourd’hui très commerciale et attire surtout les jeunes. Certains, la surnomment la Floride des Australiens! Ce n’est pas l’endroit idéal pour se dépayser, et tous m’ont déconseillée de m’y rendre. Plus au nord, on retrouve Seminyak, commerciale aussi mais branché. On y retrouve des beach club intéressants : Hotel WKudeta et Potatoe Head.

D’autres plages plus tranquilles valent également le détour. Jimbaran Bay et Echo Beach ont adopté un style baba cool qui plait beaucoup aux touristes. Leurs plages sont beaucoup moins peuplées que celles mentionnées en haut. J’ai particulièrement apprécié Jimbaran Bay le soir venu, où plusieurs restaurants de bord de mer installent leurs pénates sur la plage. Chandelles en guise d’éclairage. Poissons frais du jour. Manger sur la plage, il n’y a rien de plus magique que ça.

Lombok, Kuta

Lombok est une île située juste à côté de Bali, soit à 40 minutes d’avion, à 1 h de speed boat ou à 5 h de slow boat. Mais pour seulement 30 $, je conseille fortement l’avion! Contrairement à Bali, Lombok est musulmane. C’est l’île chouchou des surfeurs. J’y ai vu de magnifiques plages ainsi qu’un peuple incroyable. Je crois que pour aimer Lombok, on doit vraiment y passer plus que deux jours. Une des raisons pour laquelle on va a Lombok, c’est pour son beat plus lent. Je dois avouer que Kuta, à Lombok, fut avec Ubud le coup de cœur de mon voyage.

Surf

Bali est une destination de surf.  Je ne suis pas une surfeuse, mais j’adore ce sport. Voici donc les hot spot : Echo Beach et Legian sont des endroits parfait pour les débutants et intermédiaires. Il y a aussi à Sanur ainsi que Kuta (non pas à Bali, mais sur l’île d’à-côté, Lombok) ou les vagues sont robustes, mais pas trop intimidantes. Partout on offre des cours de surf. Les moniteurs balinais surnommé les « Kuta Cowboys » s’expriment très bien en anglais et possèdent une patience en or.

Les surfeurs ont customisé les scooters afin de pouvoir y accrocher leurs surfs.

Au sujet de ces Kuta Cowboys. J’ai remarqué, un de ces jours, une touriste entrer dans un resto avec un Balinais. Je les observais, car je les trouvais étranges. Ils ne se parlaient presque pas, mais en même temps, je sentais une certaine promiscuité. J’en ai discuté avec un ami de voyage, et il m’a dit que ça devait être un Kuta Cowboy. Je lui ai demandé ce que c’était, et il m’a expliqué avoir lu quelque chose à ce sujet dans son Lonely Planet. Les Kuta Cowboys, ce sont des beach bums Balinais qui recrutent des touristes de sexe féminin sur la plage, leur offre du companionship, une façon polie de dire faveurs sexuelles. En échange, les femmes leur payent toutes leurs dépenses durant cette amourette de voyage. Pour en savoir plus, visionnez le reportage Cowboys in Paradise (CBC). Et avant que vous ne me le demandiez, eh bien non, je n’ai pas goûté aux Kuta Cowboys! 🙂

Où se loger

Bali est reconnue pour avoir certains des plus beaux hôtels de la planète. Et ce qui est intéressant, pour le voyageur, c’est qu’il y en a vraiment pour tous les budgets. De l’hôtel cinq étoiles à la petite chambre à 10 $ la nuit, avec crêpes aux bananes pour petit déjeuner!

crêpes aux bananes pour petit déjeuner! crêpes aux bananes pour petit déjeuner, un classique.

Voici trois de mes 3 hotels coups de cœur :

The Breezes Hotel (Seminyak)

Super hôtel super bien situé, près de la plage et près de la ville (magasinage). Tout se fait à pied ou en scooter. Le personnel était spécialement gentil. Ils m’appelaient tous Miss Marie, et je trouvais ça ben cute! Il y avait même un court de tennis sur le toit (un gros + pour moi). Et mon Spa coup de coeur est situé à même l’hôtel.

Echo Land (Canggu)

Mon voyage a commencé ici. Quel endroit magnifique! Seminyak devenant de plus en plus busy, les gens se redirigent tranquillement vers Canggu. Cette destination est donc le prochain hot spot. Mais pour l’instant, c’est encore tranquille. Cet hôtel est situé à 10 minutes à pieds de la plage. Un petit déjeuner compris est servi sur le toit tous les matins. Ça faisait vraiment Auberge espagnole. J’y ai rencontré des Russes, des Australiens, des Américains, des Suédois et un Allemand. Entouré de rizières (elles n’en ont plus pour longtemps…), les couchers de soleil sur la terrasse sont magiques.

Desa Seni (Canggu)

Cette place est tout simplement surréelle. Lorsqu’on y est, on ne veut plus la quitter! Chacun a son petit bungalow. On y mange très bien. J’ai rarement vu une place avec plus de personnel que d’invités. Sur place, cours de Yoga, Spa, restaurants, boutique souvenir. Et partout où l’on regarde, il y a des détails magnifiques. Le proprio est un Américain ayant vécu au Mexique durant plusieurs années. On sent une touche mexicaine dans les décors. Mon voyage s’est terminé ici. Et je ne voulais plus partir! Endroit parfait pour relaxer, méditer, retraite yoga, etc.

Si vous voyagez en groupe, la location de villas est l’option idéale. Ça vaut vraiment la peine, et c’est une pratique très commune. Et Bali possède les plus belles villas du monde!

Ubud

Ubud, c’est LE village à visiter à Bali. Remplie d’artistes, Ubud a gardé un je-ne-sais-quoi qui lui confère une atmosphère aussi magique que paisible. Ubud est parfaite pour une petite balade à pied ou en mobylette. Mais sa force, c’est également sa situation géographique exceptionnelle. Située au centre de l’île, la ville a été construite au bon milieu de la jungle. Aucune plage en vue! Ubud produit un sentiment qui ne se décrit pas, surtout lorsqu’on enfourche sa mobylette pour aller explorer les environs. Et là, le paysage est à couper le souffle! Des rizières en étages, des teintes de vert que vous n’aviez jamais soupçonnées, et de nombreux temples traditionnels. Je devais y passer 2-3 jours. J’y suis restée 7 jours!

Anecdote Eat, Pray, Love

Pas que j’aie voulu reproduire une scène de Eat, Pray, Love en allant voir la même « healer » que l’héroïne du livre lorsqu’elle se blesse à bicyclette, mais en effet, comme plusieurs touristes à Bali, j’ai eu un accident de scooter, et pour soigner mes plaies, je suis allée voir exactement la même. Tout un personnage! Je suis restée un bon deux heures avec elle. Elle a nettoyé et soigné mes plaies. Et si vous ne les voyez pas sur ma photo, eh bien sachez que c’est tout le côté droit du corps qui a écopé! Vous êtes curieux et avez le goût de faire sa rencontre? Elle est installée à Ubud, juste en face du resto Bali Buddha.

Détecteur de bombes

Chaque fois que vous arrivez en voiture dans un resort, un hôtel de luxe ou un beach club, des gardes vous arrêtent à l’entrée et font le tour de l’auto afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de bombes. J’avais jamais vu ça ailleurs! Ces mesures sont en vigueur depuis l’attentat de Kuta en 2004.

Religion et spiritualité

Bali est une île faisant partie de l’Indonésie. Mais bien que ce pays soit majoritairement musulman, l’île de Bali, elle, pratique un certain type d’hindouisme, ce qui lui donne une couleur propre et des traditions bien spécifiques. D’ailleurs, ce qui frappe d’emblée lorsqu’on visite l’île, c’est le grand respect qu’entretiennent les Balinais envers leurs us et coutumes. C’est réellement impressionnant. Peu importe l’âge de la personne, tous participent aux nombreuses traditions religieuses de l’île.

Je ne sais pas jusqu’à quel point je trouve les Balinais religieux, mais j’aurais tendance à dire que ça ressemble plus à de la superstition. Ils consacrent énormément de temps aux offrandes et prières dédiées aux dieux et autres divinités. Tous les jours, des cérémonies, rites et fêtes rythment la vie des Balinais. Chaque Balinais doit suivre différents rites de passage comme le limage des dents, le mariage et la crémation, cette dernière donnant lieu à de magnifiques processions. J’ai eu la chance, grâce à un ami vivant à Bali, d’être invitée à une cérémonie balinaise célébrant la pleine lune. L’objectif de ce genre de cérémonies est de purifier notre âme. Je me suis sentie très privilégiée de pouvoir vivre un événement normalement réservé aux Balinais.

Dawu, avec qui j'ai fait la cérémonie balinaise.

Temples

Bali compte deux temples absolument incontournables. Le premier, Tanah Lot, construit sur la mer, il se retrouve parfois entouré d’eau lorsque la marée est très haute. Idéal à visiter pendant le coucher de soleil alors que les badauds s’y massent en silence. Ça vous fera une image qui, toujours, restera gravée dans votre cœur! Et il y a aussi le temple d’Uluwatu.

Tanah Lot

Des temples, il y en partout. Chaque village en a un. Chaque maison en a un. Même les resorts/hôtels ont de mini autels. . En se baladant, on peut apercevoir une multitude d’autels, l’un placé près d’un arbre, l’autre d’une rivière ou encore à l’intersection d’un carrefour question d’apaiser les mauvais esprits. J’en ai même déjà vu un, dans un taxi, dans le coin de son dashboard. Ça fait vraiment partie de la vie balinaise.

Ne vous surprenez pas de voir des offrandes placées un peu partout, et ce, à tous les jours. Le contenu des offrandes est laissé à la discrétion de chacun. En général ce sont des fleurs mais j’ai déjà vu des tablettes de chocolat! 🙂

Quoi manger? Ou manger?

Un met classique à Bali : Nasi Goreng que l’on mange au déjeuner, diner ou souper.

On mange vraiment super bien à Bali. que ce soit les mets balinais ou autres. On retrouve une très grande variété. Spécialement à Ubud, où les restaurants sont très santé et bio. Pour cette dernière ville, je recommande les restos suivant : Kafe, Soma, Clear Café, Bali Buddha et Sari Organic (situé dans un coin paradisiaque + belle marche pour se rendre + on est entouré de rizières!).

Sari Organic

Je recommande aussi fortement, dans la ville de Seminyak, le Gado Gado. C’est son décor qui m’a charmée. Le restaurant a été construit autour des arbres car ils n’ont pas le droit de les abattre. Très bel endroit pour un souper romantique!

Gado Gado à Seyminiac
Découverte de voyage, ce fruit, le Snake Fruit. Un genre de mélange entre une poire et un ananas. Absolument exquis!

Marchandage

Contrairement à certains pays où la négociation est un sport national, ce n’est pas le cas à Bali. Toutefois, il y a toujours possibilité de négocier des prix dans certaines circonstances comme aux marchés publics, lors de la location d’un scooter, etc. Mais sinon, règle général, les balinais sont très honnêtes. S’ils vous ont donné un prix, ce dernier n’augmentera pas en cours de route.

Des animaux en liberté, il y en a partout. Ne pas se surprendre!

Wi-Fi/téléphone

Une fille de médias sociaux se doit de parler de Wi-Fi. J’ai dû travailler un peu de Bali, et je devais donc être connectée. La majorité des hôtels où je restais avaient une connexion Wi-Fi avec mot de passe. La majorité des restos aussi. Aussi, lorsqu’on reste longtemps à une même destination, je trouve toujours très pratique d’avoir un cellulaire. Vous avez deux choix. Le premier : faire débloquer votre téléphone intelligent et une fois sur place acheter une chip du pays. Toutefois, avec cette technique, vous perdez tous les contacts dudit cell. Le deuxième, que je préfère : acheter un cell sur place pour environ 25 $, et ensuite acheter des minutes!

****

Comme Bali est pour nous très lointaine, je recommande un bon trois semaines minimum pour la visiter. Avec au moins une semaine à Ubud, et deux autres au bord de la mer. L’idéal, bien sûr, est d’y passer de 3 à 4 semaines question de bien s’imprégner de la culture locale et de visiter les coins un peu moins développés, comme l’est ou le nord de l’île.

J’ai fais ce voyage seule mais je n’ai jamais été seule. J’y ai fait des rencontres incroyables. Des amitiés que j’espère voir se renouer un jour quelque part d’autre sur cette planète.

Alors voilà! J’espère vous avoir fait voyager un peu et vous avoir donné envie d’aller faire un petit tour dans ce merveilleux paradis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *