Portrait de gestionnaire de communauté : Alexandra Léveillé

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine, le portrait de gestionnaire de communauté porte sur Alexandra Léveillé qui gère le compte de @hollywwodPQ. Je l’ai découverte en suivant le Hashtag #LaFranchise. Je trouvais le style de ce compte très drôle voir même un peu irrévérencieux. J’étais sur que c’était un gars qui gérait ce compte (aucune idée pourquoi!) je fut bien surprise de voir que c’était une fille, jolie en plus.

 

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

Mon compte Facebook personnel en 2008, et mon compte Twitter en 2010.

En quoi as-tu étudié?

J’ai fais un baccalauréat en Communication à l’Université de Montréal.

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Pour le compte de HollywoodPQ.com. Je gère la page Facebook.com/pages/HollywoodPQcom, le compte Twitter @hollywoodpq et Pinterest

 Tu es seule à gérer ce compte?

Non, nous sommes deux à gérer les comptes d’HollywoodPQ.com. Ma collègue est Karine Paradis @i_Karine. Nous travaillons toutes les deux à temps plein. Nous alimentons le site web en contenu et gérons les plates-formes qui s’y rattachent.

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Je travaille pour HollywoodPQ.com depuis août 2011 – ça fait donc un peu plus de 6 mois que je m’occupe de ses comptes. De 2009 à 2011, j’ai participé à la création et à la gestion des comptes Facebook et Twitter de mon ancien employeur, un centre commercial.

Il faut préciser qu’au départ, c’est «Jeff Hollywood» qui a démarré HollywoodPQ.com et ses comptes. Bien qu’il supervise encore le travail de l’équipe d’HollywoodPQ.com, c’est maintenant ma collègue Karine et moi qui nous occupons de l’éditorial et de la gestion des communautés.

 Comment as-tu commencé?

J’ai touché pour la première fois à la gestion de communauté dans le premier travail que j’ai occupé après mon Bac. J’ai participé à la mise sur pied  et à la gestion des comptes Facebook et Twitter d’un centre commercial.

Avec HollywoodPQ.com, ça été une question de rencontrer les bonnes personnes au bon moment, mais aussi parce que j’étais une fan d’actualité showbiz et une accro du Web.

Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

Avoir le syndrome du pouce update (iPhone) ou du refresh et être hyper curieux. Toujours être à l’affût de ce qui se passe pour intervenir rapidement – que ce soit pour transmettre une information importante (une grosse nouvelle par exemple) ou pour répondre à quelqu’un qui s’adresse à nous. À cet effet, je pense qu’être à l’écoute des gens est aussi une très grande qualité afin d’ajuster le ton et le contenu pour plaire à ceux qui nous suivent.

Décris ta job en 140 caractères. 

Rapporter l’actualité du showbiz selon un angle unique qui se démarque.

 Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière? 

Dans le cadre de mon emploi précédent, j’ai eu à créer les comptes Twitter et Facebook de la marque ainsi qu’à gérer le contenu du site Web. Ainsi, il a fallu bâtir la communauté from scratch. Je n’avais pas de formation spécifique en gestion de communauté et y suis donc allée par essai-erreur avec mes connaissances et mes instincts en essayant de représenter l’image de marque le mieux possible. Ainsi, chaque membre qui s’ajoutait à la communauté me procurait un petit sentiment de fierté.

 Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?  

Heureusement, je ne pense pas avoir fais de grosse gaffe encore (et parce que je viens de le dire ça va peut-être arriver!!!). Il m’est déjà arrivé de tweeter quelque chose de plutôt croustillant de mon téléphone en pensant que j’étais sur mon compte perso pour me rendre compte que j’étais sur celui d’HPQ, juste quelques dizaines de milliers de followers de plus.

Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Les interactions et le fil de nouvelles sur Twitter, les commentaires sur le blogue, la page Facebook d’HPQ et finalement mes courriels.

 Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, Pinterest?

Bien que ça ne fasse pas longtemps que nous l’utilisions, je TRIPPE sur Pinterest. En fait, je dois me discipliner pour ne pas y passer des heures! Je trouve passionnant d’essayer de recréer la l’environnement et la personnalité d’HollywoodPQ.com à travers des tableaux d’images.  Je trouve la simplicité du concept géniale et l’interface vraiment «partage friendly». Le potentiel de backlink est aussi très intéressant pour une entreprise. Je le découvre et l’expérimente en ce moment à travers le compte Pinterest d’HollywoodPQ.com, mais prévois me créer un compte très prochainement. Reste à voir si la polémique entourant le partage d’images et les droits d’auteurs viendra assombrir l’essor de Pinterest.

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Les contacts Twitter sont souvent les meilleures sources d’information (Entre autres –  @guillaumebrunet, @Michelle Blanc, @adviso. @unefillelatoile, @radian6 et @frenchweb. Je suis aussi abonnée aux infolettres de Marketing QC et consulte régulièrement Infopresse.

 Quel est le plus grand défi pour ta marque?

Se positionner comme référence crédible en matière d’actualité sur le showbiz en gardant un angle, un ton et une saveur qui diffèrent de ceux des autres médias qui traitent des mêmes sujets.

Aussi, parce que nous sommes une équipe, HollywoodPQ a choisi je parler au « on » dans son angle éditorial, ainsi, garder une saveur et un ton personnel dans le traitement tout en gardant une constance globale dans nos propos est difficile. On se consulte souvent pour savoir si « ON aime ça ou pas ». Il arrive parfois que deux événements majeurs aient lieu en même temps. Par exemple, un dimanche d’Oscars en même temps qu’un Gala Star Académie. Nous tweetons en simultané et ainsi nos tweets se croisent. Il faut faire attention de ne pas semer la confusion et de bien « hashtaguer » nos propos. Ça a pris quelques temps avant que les gens qui nous suivent s’ajustent et  comprennent que nous sommes plus d’une personne à publier sur le compte!

 Vous faites du twivage?

HollywoodPQ.com ne gère pas de compte télé mais regarde la télé avec Twitter!!! Nous Tweetons nos impressions et échangeons avec d’autres téléspectateurs pendant différents rendez-vous télévisuels (Gala, Occupation Double, Star Académie, La Franchise, L’Amour est dans le Pré, etc. )C’est comme avoir 50 personnes dans ton salon! Il faut être prudent et réfléchir avant de tweeter tout en étant rapide pour garder un bon timing d’interaction. Il faut donc être spontané, mais réfléchi (Don’t drink and tweet.). Il faut aussi éviter de s’embarquer dans des conversations négatives avec des gens qui ne partagent pas la même opinion que nous.

Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

Tellement iPhone!

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

Quand tu travailles à HollywoodPQ.com, tu dois assumer pleinement ton petit côté voyeur-curieux, ainsi je ne suis pas gênée de suivre qui que ce soit! On veut tout savoir sur tout le monde!!!

 Que penses-tu de Google+?

Bien qu’il soit «l’ultime outil» et qu’il continuera certainement d’évoluer, je crois qu’il manque une signature ou plutôt de personnalité. Les gens sont déjà habitués à s’exposer sur Facebook je doute qu’ils le fassent en double bien longtemps. A moins que Facebook se plante, je ne crois pas que Google + connaisse un jour l’essor de Facebook. Ceci dit, ça reste Google, je pourrais être surprise.

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

Je dois dire UFC. Je suis une grande fan de Mixed Martial Arts. UFC a littéralement pris d’assaut Twitter depuis un peu plus d’un an. Les gestionnaires font un travail incroyable entre les galas en publiant des informations exclusives, du « behind the scene » et en couvrant les actualités de d’autres ligues aussi. Leur couverture ne se limite pas à leur marque, mais à tous ce qui entoure le sport. Il y a donc un aspect technique à maîtriser également pour être en mesure de bien faire le travail. Tous les combattants de la ligue/marque ont maintenant leur compte personnel et contribuent à mousser l’intérêt entre chaque événement. Ils nourrissent leurs partisans entre chaque événement tout en créant un hype pour les galas UFC à venir. Les followers de la marque interagissent beaucoup – ils sont généralement ultra passionnés et suivent religieusement le sport et veulent tout savoir. Ça doit vraiment être passionnant de gérer cette communauté!

 À quoi ressemblent tes journées?

Je regarde le fil de nouvelles Twitter aux lumières rouges en deux gorgées de café en chemin vers le bureau (chut). À mon arrivée, je prends connaissance de l’actualité, cible ce qui risque de créer un buzz sur le Web et je consulte les informations reçues par courriels. Ma collègue Karine fait de même et ainsi, on a une bonne idée de ce dont on va parler au courant de la journée. On continue de consulter nos sources tout au long de la journée et tentons de prioriser les nouvelles les plus importantes. La communication entre nous est très importante car on doit s’assurer de ne pas travailler sur la même chose et de tout couvrir. Selon ce qu’on connait des gens qui nous suivent, on sélectionne ce qu’on partage sur les réseaux. Notre journée de travail ne finit jamais en fait puisque évidemment, Beyoncé n’accouche pas entre 9h et 17h, du lundi au vendredi!!!

 Comment vois-tu l’avenir de la profession? 

Pour le moment, les gestionnaires de communauté proviennent de plusieurs milieux différents – communication, relations publiques, marketing interactif, etc. Je crois qu’éventuellement, la profession deviendra de plus en plus standardisée. Les stratégies évolueront et se démarquer sera de plus en plus complexe. Éventuellement, les universités donneront certainement des formations poussées sur la gestion de communauté.

 Des anecdotes intéressantes? 

Comme on doit quand même être un peu groupies pour faire ce qu’on fait, quand une vedette interagit avec nous sur Twitter ou nous retweete, on redevient aussi hystérique qu’à 14 ans dans un show des Backstreet Boys!

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

Mon écoute et mon souci constant de plaire aux membres de notre communauté.

Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

J’aime bien la façon de faire de SweetspotQC (@SweetspotQC) et de 25stanley (@25stanley) et je me délecte du sarcasme de (@celebitchy).

 Tes #FF incontournables

C’est difficile de n’en nommer que quelque uns. @petitpetitgamin, @JessieTD, @guyalepage, @danielthibault.

Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

Environ 20%. Comme je passe ma journée connectée sur les comptes d’HollywoodPQ.com, j’utilise rarement les miens. Quand je tombe sur quelque chose d’intéressant en dehors du travail, j’ai toujours le réflexe de le partager avec les fans d’HPQ d’abord.

Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?
Je serais une sœur Kardashian?

Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Effectivement, mes ami(e)s croient que c’est une grosse partie de plaisir à longueur de journée (c’est presque vrai). Encore peu de gens réalisent qu’il y a  une stratégie et beaucoup de rigueur derrière le travail. Ça changera!

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

Bien que ça ne ce soit pas passé ainsi pour moi, j’imagine que la première étape est de se bâtir une crédibilité et un réseau via des comptes personnels animés par nos intérêts – suivre et tenter d’être suivi par les bonnes personnes. Il est primordial d’être passionné car gérer une communauté ne se résume jamais à un horaire fixe. Il faut être prêt à interagir à toute heure, 7 jours par semaine.

Pour suivre Alexandra Léveillé

Sur Facebook.com
Sur Twitter @AlexandraLev
Sur Linkendin 

*******

 

Autres portraits de gestionnaires :

Lecture

What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *