Portrait de gestionnaire de communauté : Yann Gonthier

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine, le portrait de gestionnaire de communauté porte sur Yann Gonthier, Un p’tit gars de Matane qui gère les comptes de la compagnie PVP qu’on voit passer un peu plus ces jours-ci avec leur séries de billets sur les utilisateurs de Twitter auquel je particeperai. 🙂

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

Pour mon compte Facebook, j’allais dire : «  Ouf, impossible à dire… ça remonte à tellement longtemps. » Mais, finalement, grâce à la Timeline, j’ai pu avoir une date exacte : le 9 novembre 2007. Quant à mon compte Twitter, je l’ai créé le 14 avril 2008. Pour ceux qui se demandent comment connaître la date de création de leur compte, je vous conseille l’outil : http://www.whendidyoujointwitter.com/

 En quoi as-tu étudié?

Je viens de l’Ile de la Réunion. Là-bas, j’ai fait un BAC en vente/commerce. Arrivé au Québec en 2006, j’ai obtenu un DEC en intégration multimédia au Cégep de Matane. J’ai mis tout cela dans un sac, ajouté un peu de passion pour le web 2.0, secoué le tout et voilà ! J’occupe un poste de gestionnaire de communautés.

Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Je m’occupe de la présence en ligne d’une entreprise matanaise qui œuvre dans le documentaire depuis plus de 25 ans : Groupe PVP (Les Productions Vic Pelletier) . Je gère les comptes sur les plateformes suivantes : Facebook.com/groupepvp@groupepvp,  www.linkedin.com/company/groupe-pvp et  Google.com/1092537492

De plus, une entreprise comme celle-là produit beaucoup de séries documentaires à l’année. Par le fait même, et dans les cas applicables, je gère les communautés de ces séries (Ex. : Les Artisans du changement. De plus, depuis novembre 2010, je travaille avec Roch Courcy, Mélanie Lavigueur et Yhoanis Obando Carbajal à l’animation et la gestion de la page des Gestionnaires de communautés du Québec.

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Ça fait environ 2 ans que j’occupe le poste de gestionnaire de communautés en entreprise. Ma tâche ne se résume pas seulement à cela. Je touche un peu à tout ce qu’il y a en rapport avec la communication, le marketing, et les stratégies de promotion de nos produits et services. Depuis environ un an, je prépare et donne des formations, conférences, consultations et ateliers aux entreprises désireuses de se lancer dans les médias sociaux (typique quoi…).

 Comment as-tu commencé?

J’ai commencé en tant qu’intégrateur/programmeur Flash/illico. Vous me direz : « C’est quoi le rapport entre la gestion de communauté et la programmation ? »

Je vais répondre : «  Aucun rapport ! » En fait, j’ai moi-même créé mon poste. Après avoir occupé le poste de programmeur, j’ai été initié à la tâche de webmestre (que j’occupe encore actuellement en parallèle de la gestion de communautés (et un de plus…). En étant webmestre, un défi se présentait à moi : mettre en premier plan dans les moteurs de recherches les initiales de l’entreprise pour laquelle je travaille : PVP (Production Vic Pelletier). Tout un défi, car ces trois lettres sont associées au jeu en ligne (Player Versus Player). Donc, quoi de mieux pour vous mettre en avant dans les moteurs de recherches ? Engager la conversation sur le web. Une fois ce mandat rempli, mon poste de gestionnaire de communauté est devenu plus officiel.

 Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

La patience. Pourquoi ? Parce que mettre en place une communauté demande du temps et de l’investissement personnel. De la patience aussi envers le regard des autres. Ce n’est pas facile pour tout le monde de comprendre exactement en quoi consistent les tâches d’un gestionnaire de communautés. Non, ça ne consiste pas seulement à être sur Facebook toute la journée.

 Décris ta job en 140 caractères.

Écouter. Fidéliser. Communiquer. Gérer. Décider. Rédiger. Organiser. Orchestrer. Planifier. Rentabiliser. Médiatiser. Humaniser. Coordonner.

 Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière?

J’ai adoré travailler avec Atlantics Records, le groupe Simple Plan, Warner Music Montréal et ARTV pour la mise en place, la promotion et l’animation sur les réseaux sociaux pour la diffusion du concert de Simple Plan et l’OSM : En concert. Ce fut une grosse campagne de promotion à mettre en place pour coordonner toutes les équipes afin de partager un message uniforme et clair. Le but était d’annoncer la diffusion du concert sur les ondes de ARTV, mais tout cela avec un plus : il s’agissait de la première diffusion simultanée sur Facebook d’un programme diffusé au Québec. ARTV est le premier télédiffuseur à faire cela et j’étais très content de faire partie de ce projet.

De plus, tout cela a apporté beaucoup de visibilité à Groupe PVP, beaucoup d’achalandage sur notre blogue et de très bons commentaires sur les réseaux sociaux : le ROI (retour sur l’investissement), il est là!

Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?

Il m’arrive souvent d’être trop rapide sur la touche Entrée de mon clavier. Des fois je me trompe de compte Twitter.

 Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Je commence ma journée en consultant mes courriels. C’est automatique. En mettant le pied hors du lit, je saisis mon cellulaire et déjà 20 courriels à lire (Alertes Google, netvibes, abonnements vers différents blogues, etc.) Par la suite, c’est mon Facebook, histoire de voir ce que font mes amis… En dernier lieu, une fois arrivé au travail, c’est mon fil Twitter. Je préfère consulter ce dernier sur mon ordinateur, car c’est plus ergonomique pour moi. Je n’oublie pas mon Google reader, qui, lui, est consulté tout au long de la journée.

 Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, Pinterest?

Mon outil préféré est TweetDeck, définitivement, pour consulter et animer mes comptes Twitter. J’ai essayé HootSuite à plusieurs reprises, mais sans succès.

Facebook, j’adore pour les échanges suscités sur la plateforme. Enfin, le tout nouveau réseau social : Pinterest. Il me donne ma dose d’infographie journalière en matière de médias sociaux.

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Je consulte une multitude de blogues. En voici 3 qu’il ne faut pas manquer :

 Quel est le plus grand défi pour ta marque?

Encore là, après 2 ans à gérer ma marque sur les réseaux sociaux, il faut encore innover et percer afin de la faire rayonner davantage.

 Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

Définitivement vendu iPhone. Mais, je ne dénigre pas les autres marques. Je suis aussi possesseur d’un Galaxy Tab (que j’adore en passant).

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

Pour être franc, il n’y a pas de compte Twitter ou de page Facebook que je suis gêné de suivre. Je choisis les marques que je veux suivre et, si je dois en suivre un dans un contexte spécifique et que le contenu ne m’intéresse pas vraiment, je me désabonne de la page par la suite.

 Que penses-tu de Google+?

Google+, au début, pour moi était comme un mélange de Facebook et Twitter.
Facebook pour la possibilité d’avoir plus d’interactions et d’échanges. Twitter, car même ceux que tu ne connais pas te suivent. Et maintenant, le problème est là. Tout le monde et n’importe qui te suit, allant du prince arabe, à ta voisine… Tu ne les connais pas vraiment, tu ne développes pas d’affinités avec eux, donc cela devient un réseau social avec peu d’intérêt. Malgré tout cela, j’aime voir comment les musiciens utilisent ce réseau. Et aussi comment le président américain l’a utilisé récemment (http://www.youtube.com/watch?v=eeTj5qMGTAI)

Que penses-tu de  Pinterest ?

J’espère juste que ce ne sera pas seulement un feu de paille. Comme on dit, tout nouveau, tout beau, voyons si ce feu restera allumé longtemps. Personnellement, j’utilise quotidiennement Pinterest pour ma recherche d’infographies. J’ai trouvé aussi une nouvelle utilité de ce réseau : ma recherche d’image pour illustrer mes articles.

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

Ouf… Bonne question… La question serait plutôt : quelle marque me voudrait en tant que gestionnaire ? J Plus sérieusement, être gestionnaire pour des séries télés américaines (Chuck, Supernatural, Smallville, Fringe etc), mettre en place la stratégie et gérer le tout serait un vrai plaisir… en passant, je suis un ACCRO fini des séries américaines.

 À quoi ressemblent tes journées?

Je passe la plupart de mon temps sur Facebook… Sans blague, le travail de gestionnaire de communauté ne se résume pas seulement à cela. Je fais de la veille, en rassemblant de nombreux articles intéressants et pertinents. En utilisant Delicious ou Read It Later, je garde mon contenu à portée de main. De la lecture et du partage sur les réseaux sociaux. Vient s’ajouter à cela, la rédaction de contenu pour le web, la rédaction de stratégie et de plan de marketing. J’essaie chaque jour d’entretenir une présence plus personnelle et humaine sur les réseaux sociaux en animant mon compte personnel.

 Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

Les marques n’auront plus le choix d’avoir une présence sur les réseaux sociaux. Le poste du gestionnaire prendra une plus grande place au sein de l’organisation de l’entreprise, de plus grandes tâches lui seront attribuées. Il deviendra un incontournable. La future question sera : « Quoi ? Tu n’as personne qui gère ta présence sur le web? »

 Des anecdotes intéressantes? Interaction ou autres.

J’admire la force du web et sa connectivité entre les personnes. J’ai eu la chance de participer à quelques émissions d’OPENTELE l’année dernière. Vivant à Matane, je côtoie peu les personnes de Montréal qui font partie de mon réseau. Arrivé sur le plateau de l’émission, c’était comme si nous nous connaissions déjà, la discussion dans la vraie vie n’a fait que se poursuivre, et ce très facilement et très naturellement. Dans cette même soirée, j’ai rencontré Philippe Fehmiu. Nous avons discuté et il m’a tendu son cellulaire en me disant : « Tiens, va sur mon Facebook et ajoute-toi dans ma liste d’amis ! » J’ai trouvé ce moment plutôt cocasse.

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

La générosité. J’aime aider mon prochain. Que ce soit sur le web ou dans la vraie vie.
Peut-être un peu trop généreux des fois…

Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

Alexandre Boileau, tout récemment en poste pour Musique Plus, fait un excellent travail. Andrès Restrepo de chez ARTV, pour son côté innovateur et déterminé. Nadine Mathurin, chez Radio-Canada pour son dynamisme, son énergie et sa véracité.

 Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

Une bonne partie. Car selon moi, le côté humain de l’animation de communautés passe par l’alimentation et l’animation de son compte perso.

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Vendeur. J’ai les compétences et les connaissances pour faire ce métier. J’ai un diplôme dans le domaine et j’aime le contact client. Si la vente ne fonctionne pas, je deviendrai chanteur ou humoriste ou chanteur et humoriste… J

 Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Certaines personnes de mon entourage pensent que je travaille dans l’informatique… Certains collègues me taquinent en me disant : «  Quoi ? T’es encore sur Facebook ?! » Mais, dans l’ensemble, mes collègues comprennent ce en quoi consiste mon travail. Ma blonde, elle, commence progressivement à cerner l’essentiel de mon travail. Elle est infirmière et pour elle le contact humain est important. C’est tout un défi de démystifier notre métier auprès de notre entourage.

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

Beaucoup de lecture de différents blogues parlant des médias sociaux. Monter son propre réseau. Et s’armer de patience.

Message commandité par ma blonde : « BRAVO!! DE TA BLONDE INFIRMIÈRE QUI AIME LE CONTACT HUMAIN :p »

Pour suivre Yann Gonthier

Facebook : https://www.facebook.com/gonthier.yann
Twitter : @ianGon
Blogue : http://yanngonthier et http://www.pvp.ca
Chroniques Réseaux Sociaux Radio-Canada : http://soundcloud.com/yann-gonthier

 

 

Autres portraits de gestionnaires :

Lecture

What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *