Portrait de gestionnaire de communauté : Joanie Lavoie

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car « poster » sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Aujourd’hui je vous présente Joanie Lavoie qui gère la communauté de Discover America.

 

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

Facebook : 3 mai 2007. Twitter : en 2010.

 En quoi as-tu étudié?

J’ai étudié en journalisme électronique à La Cité collégiale d’Ottawa et j’ai ensuite décidé faire un baccalauréat en communication, politique et société à l’Université du Québec à Montréal.

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Je suis une toute nouvelle recrue!

 Comment as-tu commencé?

Durant mes études, j’ai été vidéo-journaliste à la Défense nationale. Sur le marché du travail, je me suis plongée dans le monde du web comme édimestre à Radio-Canada. Je regardais souvent les postes de gestionnaires de communauté jusqu’au jour où je suis tombé sur un tweet d’Andrés Restrepo, le gestionnaire de communauté d’Artv, qui disait qu’une agence de publicité cherchait un gestionnaire de communauté à temps partiel. C’était parfait pour moi.

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Je travaille pour Brand USA – – Discover America,  , l’organisme chargé d’encourager les voyageurs du monde entier à découvrir les États-Unis. De mon côté, je m’occupe plus précisément de la portion francophone de Discover America – Canada sur Facebook et @DiscoverusaQC sur Twitter.

 Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

Il y a en plusieurs, mais je dirais la diplomatie.

 Décris ta job en 140 caractères.

Établir une relation avec les voyageurs afin qu’ils explorent les possibilités illimitées des États-Unis.

 Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière?

Étant donné que je suis la seule francophone de l’équipe, je suis LA référence en français et j’ai donc mon mot à dire sur les stratégies et je dois souvent trancher pour certaines décisions. Je suis fière de cette autonomie.

 Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?

Comme probablement plusieurs gestionnaires de communauté, j’étais sur mon compte Discover America, mais en réalité, je pensais que j’étais sur mon compte personnel et j’ai retweeté un fait divers… Heureusement, je m’en suis rendue compte immédiatement et je l’ai supprimé en quelques secondes. Depuis, je suis plus vigilante.

 Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Facebook et Twitter. Ensuite, mes 6 boîtes de courriel! Je termine sur Instagram, Pinterest et LinkedIn.

 Quel est ton outil préféré?Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, tumblr?

J’utilise la nouvelle application de page manager sur mon iPhone, c’est génial. Pour Twitter, j’utilise HootSuite et Wildfire pour Facebook. Bitly et Tweetdeck sont pratiques aussi.

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour?Que consultes-tu comme site?

J’aime beaucoup suivre  Yul contenu sur Facebook. Évidemment, Mashable. Les billets de Michelle Blanc. J’aime chercher dans Google tout simplement.

 Quel est le plus grand défi pour ta marque?

Le grand défi est justement le fait que ce n’est pas vraiment une marque connue, comme peuvent l’être Tim Hortons ou Mazda, qui sont déjà implantées depuis plusieurs années. Je tente de faire découvrir Discover America,car peu de gens risquent de faire des recherches  pour trouver notre organisme sur Twitter ou Facebook. Je dois établir des contacts avec les influenceurs du web.  Au début, notre marque n’avait pas de gestionnaire de communauté francophone, donc les publications étaient simplement traduites de l’anglais, sans qu’il  n’y ait de réelle interaction avec la communauté. Quand j’ai commencé, j’ai dû rebâtir la confiance des gens. Qui plus est, c’est difficile d’aller chercher la population francophone sur Twitter puisque notre raison sociale est en anglais, mais j’y travaille.

 Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

Sans aucun doute, iPhone, j’en ai 2!

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

J’avoue être abonnée au @postsecret ! J

 Que penses-tu de Google+?

Ce n’est pas mon coup de cœur, ça semble être plus populaire auprès des habitués du web qu’auprès de monsieur et madame tout le monde. Je n’ai aucune idée de son avenir…

 Que penses-tu de Pinterest?

Je pense que Pinterest est voué à un grand avenir. Pinterest m’a séduite. Je manque un peu de temps, mais on devient accro quand on commence à y pinner des trucs. J’aime la photographie et c’est un réseau social où la photo y est prédominante. J’adore.

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

Les Expos! Mais le club  n’existe plus. L J’aimerais bien travailler avec l’équipe de Radio-Canada ou, dans un tout autre registre, pour une marque automobile.

 À quoi ressemblent tes journées?

Étant donné que je suis à temps partiel, ce n’est jamais pareil. Je travaille le matin, le soir et le week-end et même la nuit! Je dois planifier parfois mes posts plusieurs jours d’avance puisque je ne sais jamais si je serai disponible. Ça demande une très grande organisation de mon temps.

 Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

Je lui prédis un bel avenir. C’est un métier qui est là pour rester. Certaines marques sont encore réticentes à engager un gestionnaire de communauté, mais je crois qu’un jour,  cette profession sera indispensable.  D’après moi, ça ne tardera pas et il y aura des cours à l’université dans ce domaine, comme l’Inis le propose présentement.

 Des anecdotes intéressantes?

Dernièrement, dans le cadre de mon travail, je suis allée à une réception à la maison du consul des États-Unis et jen’aurais jamais cru aller là dans ma vie, je trouve ça cocasse.

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

À égalité, ma curiosité et mon esprit d’initiative.

Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

J’adore le travail de Nadine Mathurin (Radio-Canada), Nellie Brière (Radio-Canada), Andrés Restrepo (Artv) et Xavier Konström Richard (Tou.tv). Ce sont des passionnés très généreux de leur temps et ça transparait dans leur travail. J’ai eu la chance de connaître Nellie et Nadine en travaillant avec elles sur le blogue Les murs ont des antennes et c’était plaisant! Ma découverte 2012, c’est Melissa Carroll / SPVM, elle fait du beau travail.

 Quels sont tes #FF tes incontournables?

Plusieurs, mais je dirais :

@Daniele_henkel, femme inspirante., @KimAuclair@Guglielminetti @fdaudens

 Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

Trop! C’est rendu que je me fais appeler «petit bébé virtuel» par mes proches.

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Journaliste web ou chargée de projet web

 Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Je pitonne. Non, je blague, je pense qu’ils comprennent, mais ils ne travaillent pas du tout dans le même domaine donc c’est plus difficile de comprendre ce que je fais réellement.

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

Restez authentique, car il faut des gestionnaires de communauté de toute sorte. Il faut aussi refléter une marque qui représente nos valeurs, sinon ce sera difficile d’être crédible, et  rester à l’affut des nouveautés du web.

 Quelles sont tes adresses personnelles?

Facebook : https://www.facebook.com/joanie.lavoie
Twitter : @joanielavoie
Pinterest: http://pinterest.com/joanielavoie/
Linkedin : http://www.linkedin.com/pub/joanie-lavoie/23/60/b07

 

***

 


Autres portraits de gestionnaires :

 

 

 

Lecture

Démystifier le métier de gestionnaire de communauté au Québec
What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métie
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager
Lexique du gestionnaire de commuanuté 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *