Portrait de gestionnaire de communauté : Eliza Moses

Auteur: | Aucun commentaire »

 

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine j’ai le plaisir de vous faire découvrir Eliza Moses qui gère le compte du Musée des beaux Arts de Montréal.

 

 

Quelle date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

Je suis personnellement sur facebook depuis juin 2007, mais je ne suis pas personnellement sur twitter.

 En quoi as-tu étudié?

J’ai un baccalauréat et une maîtrise en Histoire de l’art et deux DESS, en pédagogie post-secondaire et en gestion.

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Depuis septembre 2011

 Comment as-tu commencé?

J’étais déjà à l’emploi du MBAM au département des Relations publiques et communications où je coordonnais la signalétique interne du Musée. En partenariat avec Bell, nous avons installé un réseau d’écrans de signalisation interne pour lequel je coordonne le contenu, la production et la diffusion. De plus, un projet de nouveau site internet a été lancé et c’est à ce moment que l’on m’a proposé de gérer les différentes plateformes des réseaux sociaux et tous les contenus numériques en devenant édimestre des contenus multimédias.

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Musée des beaux-arts de Montréal,  sur Facebook : www.facebook/mbamtl et sur Twitter : @mbamtl

 Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

Débrouillard

 Décris ta job en 140 caractères.

Être à l’affût de toutes nouveautés sur son institution afin d’informer de manière privilégiée les « fans et followers ».

 Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière?

Le lancement du nouveau site internet du MBAM.

 Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?

J’avais un nouveau téléphone intelligent et je n’ai pas fait attention au correcteur automatique. Lors d’un événement pour le musée, j’ai fait un commentaire en direct… Bref, j’avais écrit n’importe quoi et les internautes me l’ont fait remarquer!

 Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée?

Twitter, Facebook, emails, autres? Emails – Facebook – Twitter – Instagram et les journaux qui me sont envoyés par l’attaché de presse.

 Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, thumblr?

J’aime bien Instagram qui me permet aussi de partager sur nos comptes facebook et twitter.

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Je me fie beaucoup sur l’équipe des communications qui me transfert tous les sites qui leur tombent sous la main et me concerne. Sinon, à travers les articles de journaux (ex. La presse affaire ou infopresse).

 Quel est le plus grand défi pour ta marque?

Les droits d’auteur ! Il y a plusieurs artistes que je ne peux diffuser sur les réseaux sociaux… Je crois que les compagnies de gestion des droits d’auteur devront s’ajuster à cette nouvelle plateforme, mais pour l’instant, je dois  m’en tenir aux artistes qui ont cédé leurs droits afin de ne pas avoir à payer des frais.

 Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

Iphone

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

Au printemps, j’ai suivi avec inquiétude les comptes twitter de la grève étudiante.

 Que penses-tu de Google+?

Je m’y suis inscrite, mais je n’ai pas accroché. Je n’y trouve pas d’avantages…

 Que penses-tu de Pinterest?

On commence à l’exploiter au Musée, mais je préfère de loin utiliser Instagram.

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

J’aime bien les Musées… Le Louvre ou le MOMA. Rien de trop beau! ;)

 À quoi ressemblent tes journées?

AM : Café, courriels, petit tour sur les RS du Musée avec réponses immédiates s’il y a des commentaires- PM : Mise à jour du site web et des différents contenus + signalisation interne ponctuelle + Post Instagram/Twitter/Facebook + Assister à des événements.

 Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

Une chose est sûre, ça va très vite! Par contre, je pense m’en tenir aux comptes déjà existants du MBAM, car je préfère bien entretenir ces derniers au lieu d’en créer d’autres et de perdre le fil.

 Des anecdotes intéressantes?

Lors d’un événement pour Wesselmann, nous avions un mur twitter en direct et le #popart était aussi utilisé pour un autre événement très louche. ;) Bref, s’assurer d’aller voir le feed des hashtags avant de les utiliser…

Sinon, je trouve toujours très amusant lorsque certains artistes me contactent par Facebook pour exposer au Musée.

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

Curiosité, le travail d’équipe et la débrouillardise.

Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

Andres Restrepo d’ARTV

 Quels sont tes #FF tes incontournables?

@PaulJournet de LaPresse pour l’actualité @Tate parce que j’adore Londres et ce musée. Sinon, tous les hashtags reliés de près ou de loin à notre thématique d’exposition temporaire (ex. #popart pour Wesselmann ou #degas pour les impressionnistes de l’automne)

 Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

Très peu de temps… Disons que mes énergies pour le médium sont déjà données pendant la journée pour le Musée!

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Un doctorat en histoire de l’art médiéval, professeur en histoire de l’art, galeriste, agent d’artistes, gestionnaire d’événements, cuisto…

 Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Plus ou moins, il faut dire que mon titre officiel est Édimestre et que pour l’instant cela ne sonne pas de cloches à personne! ;)

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

Je ne me sens pas très à l’aise pour faire des recommandations… Je crois que toute personne ayant un attrait pour les communications et les technologies peut accéder à ce genre d’emploi.

 Pour suivre Eliza MOses

www.facebook.com/elizamoses03

 

***

 


Autres portraits de gestionnaires :

 

Lecture

Démystifier le métier de gestionnaire de communauté au Québec
What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métie
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager
Lexique du gestionnaire de commuanuté 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laissez un commentaire

  • Je voudrais recevoir un courriel pour les nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire sans laisser de commentaire.