La Cure Détox BALNEA : un des plus beaux cadeaux que je me suis offert

Depuis début janvier, il me semble que je n’ai jamais autant entendu parler de cure. La Presse a publié un article sur le sujet dernièrement. Audrey Archambault du blogue Ellemlamode.com en fait une ce moment . Si le sujet est autant à la mode, c’est qu’il doit y avoir une demande!

Pour ma part, la première fois que j’ai entendu parler de la Cure Détox BALNEA, c’était l’automne dernier alors que mon amie – et propriétaire du BALNEA – Stéphanie Émond l’a faite. Elle avait alors partagé ses impressions sur sa page Facebook. Entre autres, elle nous disait à quel point la cure lui procurait  un surplus d’énergie. Et c’est principalement ça qui m’a attirée vers cette cure car en vieillissant, je trouve que je ressens une perte d’énergie, et je me suis dit qu’en modifiant mes habitudes alimentaires, cela pourrait peut-être aider.

Je suis quelqu’un qui prend soin de soi. Sachant que mon métabolisme ralentirait dans la quarantaine, j’ai décidé, à mes 40 ans, de m’abonner au Midtown Le Sanctuaire pour jouer au tennis à longueur d’année, et non pas seulement juste l’été. C’est l’un des plus beaux cadeaux que je me suis fait! Et la cure, en sera un autre.

Session d’information

J’ai donc assisté, le 16 janvier dernier, à une rencontre d’information au BATH ROOM (même propriétaire que le BALNEA). J’étais presque décidée avant d’aller à la rencontre d’information, mais suite à celle-ci, j’ai été vraiment convaincue d’embarquer.

Avant de débuter la cure, on nous remet une trousse détox dans laquelle l’on retrouve des suppléments alimentaires et des aliments naturels afin d’aider notre corps à se nettoyer.

Ma cure a débuté le 21 janvier, et s’est terminée le 10 février. 21 jours au total!

D’où vient l’idée de cette cure?

C’est une idée et un concept de Stéphanie Émond, propriétaire du BALNEA. Cela faisait longtemps qu’elle se « magasinait » une cure pour elle-même. Elle a beaucoup lu sur le sujet. Il y avait énormément de cures « disponibles en ligne » (surtout aux É.-U.), mais aucune avec soutien. Elle a rencontré plusieurs naturopathes, mais ça n’a vraiment cliqué qu’avec Claude Hamel, qui lui a servi de guide. Elle a fait une première cure de 21 jours avec des produits naturels, et elle a ensuite adapté l’approche avec une alimentation 100 % crue.

En faisait quelques postes sur sa page Facebook au sujet de sa cure, de ses recettes et surtout de comment elle se sentait, elle a été très surprise de constater à quel point les gens réagissaient (dont moi). Beaucoup semblaient très intéressés à en faire une! Comme si un peu tout le monde, incluant ses amis les plus en forme, avaient besoin de faire un grand ménage, mais qu’ils attendaient une marche à suivre question de recevoir un petit coup de pied dans le derrière.

À la fin de la cure, elle a décidé de s’entourer d’une petite équipe avec entre autres la super prof en alimentation vivante Naïby et des filles super inspirantes en yoga (Rachel Happylife et Lyne St-Roch) pour pouvoir ainsi offrir un support complet aux curistes. Et c’est comme ça que la Cure Détox BALNEA est née!

Pour la prochaine cure qui débutera le 1er avril, une coach en intuition, Caroline Frenette, s’ajoutera aux intervenants pour épauler les curistes. Des cours de cuisine crue seront également offerts au BALNEA. De nouveaux partenariats sont en développement, dont un avec une école en alimentation vivante, un autre pour des probiotiques, etc.

En quoi consiste la cure?

Il s’agit d’une cure de cru, soit une diète végétalienne, donc pas d’œufs, de produits laitiers, de viandes ni de poisson. La cuisine doit être principalement vivante, donc pas de cuisson d’aliments non plus. Et pas d’alcool, ni de café! J’entends certains dire OUF!

Ça fait peur sur le coup, mais je vous assure que c’est faisable! N’étant pas une grande buveuse de café ni d’alcool, ça ne m’inquiétait pas outre mesure. Et comme je mange souvent au restaurant, la cuisine était mon plus grand défi. Allais-je réussir?

J’avais également peur de manquer d’inspiration pour concocter mes menus. J’ai donc fait appel à des amies végétariennes pour me donner des idées, et à Caroline Dumas des restaurants Soup Soup pour me concocter quelques salades et soupes froides. Merci encore Caro! J’ai également reçu en cadeau le livre de recettes vivantes de Crudessence, ce qui m’a donné beaucoup d’idées.

Comme cette période est axée sur notre santé, elle est aussi idéale pour faire le point sur nos habitudes et notre bien-être mental. Il est donc recommandé de prendre soin de nous en s’offrant des massages ou un drainage lymphatique, qu’on incorpore à des activités physiques. Dans mon cas, ce fut le tennis.

Excellent support

Comme la cure est offerte conjointement par le Spa BALNEA à Bromont et le BATH ROOM à Montréal, les deux endroits offrent un suivi de soutien par des naturopathes et des nutritionnistes, qui nous aident et nous conseillent tout au long de notre cheminement vers une santé optimale. Une page Facebook a également été créée pour les participantes (puisqu’il n’y avait que des filles , comme quoi les cures intéressent plus les filles faut croire!) afin que nous puissions échanger à propos de notre expérience, de nos recettes, etc. Une belle façon de s’entraider et de se motiver! Nous recevions également des courriels avec recettes, des mots de motivation et des indications de façon régulière. Pour celles qui le désiraient, des rencontres hebdomadaires en groupe étaient de plus offertes au BALNEA et au BATH ROOM.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans cette cure, c’est le support offert. Nous avons été très bien suivis. Il y avait toujours quelqu’un pour répondre à nos questions.

 

 

Capture d’écran 2013-03-21 à 3.45.21 PM

Capture d’écran 2013-03-21 à 3.45.46 PM

Mon expérience

Je dois avouer que les premiers jours ont été durs. Je n’avais pas beaucoup d’énergie. En plus, on a eu droit à des températures records côté froid en janvier. Et manger froid quand il fait -1000 dehors, ce n’est pas ce qu’il y a de plus réconfortant. Mais bon. Une légère baisse d’énergie est normale au début de la cure, car le corps se détoxifie. Les bienfaits ne se font seulement ressentir qu’après quelques jours.

Comme je l’ai mentionné plus haut, je mange souvent au resto, donc pour moi c’était LE grand défi. Lors de la séance d’information, j’avais fait part de ces inquiétudes et l’on m’avait répondu que si je mangeais cru 80 % du temps, ce serait excellent. L’objectif de cette cure n’était pas pour moi de devenir végétalienne ou végétarienne. Mon but était de voir si ces habitudes alimentaires pouvaient s’inscrire dans mon mode de vie. Alors oui, j’ai « triché » à 3 ou 4 reprises au resto en prenant du poisson avec une salade. Mais sinon, j’ai essayé de booker mes lunchs Aux Vivres et chez Crudescence, deux restos végétaliens/végétariens de Montréal.

Un autre élément moins évident, c’était certainement la vie sociale. Mais je dois avouer que je m’en suis bien tiré.  Je n’ai pas trouvé ça si dure de me retrouver au resto ou dans des situations sociales où je ne pouvais manger la même chose que les autres. Je ne suis pas accro au café, et je ne bois pas beaucoup d’alcool donc je n’ai pas ressenti de manque à ce niveau-là. Toutefois, sur la page Facebook du groupe, j’ai cru remarquer que le petit verre de vin manquait beaucoup à certaines.

J’aime bien les œufs, donc je dois avouer que mes omelettes m’ont un peu manqué. J’ai également substitué le lait 2 % pour du lait d’amandes, qui est excellent spécialement celui à la vanille. C’est tellement bon dans les shakes! Mais le plus dur, pour moi, c’était le dessert. Comme je suis une bibitte à sucre, je me devais de trouver des substituts au chocolat. Et j’ai trouvé! Merci au resto Crudescence pour la découverte de tous ces desserts santé!

 

Dessert cacao noisette 

Durant la cure, il est recommandé de se faire masser. Je me suis donc fait masser trois fois au cours de ces 21 jours. Ce qui n’est pas désagréable, on s’entend!

Après quelques jours, j’ai commencé à atteindre ma vitesse de croisière. J’avais de moins en moins de difficulté à suivre ma diète, et j’étais de plus en plus créative dans la confection de mes repas. Mais l’énergie supplémentaire vendue par Stéphanie n’est jamais apparue. Disons que j’en ai déjà beaucoup, donc quand j’en ai moins, c’est déjà plus que les autres diront certains! 🙂

Bilan

Avant la cure, je croyais m’alimenter correctement. Mais depuis la cure, je me suis rendu compte que j’avais vraiment des carences en fruits et légumes. Si la cure permet de se sentir allégée et énergique, elle représente aussi une belle façon de découvrir de nouveaux légumes et de diversifier son assiette. J’ai découvert tellement de nouveaux produits! Le kale entre autres.

Le plus beau dans tout ça est que la cure est terminée depuis le 10 février, donc depuis plus d’un mois, et  j’ai depuis conservé de bonnes habitudes alimentaires. Je ne dis pas que je ne mange plus de viande. Mais lorsque je fais mon marché, il y a définitivement plus de fruits et légumes dans mon panier.

J »ai continué la routine de débuter toujours la journée avec mon shake le matin. Lorsque je mange au resto, j’essaie le plus possible d’avoir des fruits et légumes dans mon assiette, et lorsque je mange à la maison, j’essaie de continuer à manger cru. J’ai pratiquement coupé tous les produits à base de gluten. Et vous savez quoi? C’est facile, et je me sens tellement bien. Mon objectif d’inclure ces nouvelles habitudes alimentaires à mon mode de vie est atteint, et j’en suis fière!

Au final, on se sent fière d’avoir relevé ce petit défi personnel et de sentir qu’on peut très bien se passer de café, d’alcool et de tartare l’espace de quelques semaines! Si la cure nous a fait prendre conscience de l’importance de notre santé, elle nous laisse aussi avec une toute nouvelle approche face à la nourriture. La Cure Détox BALNEA est vraiment géniale car l’équipe derrière elle s’assure de donner de judicieux conseils et de fournir un support moral qui, après coup, fait un très grand bien!

À l’approche du printemps, serez-vous tenté vous aussi de vous lancer dans une telle cure? Si oui, sachez que la prochaine débute le 1er avril et que la séance d’information se déroulera le 27 mars à 18 h au BATH ROOM. Allez-y! Faites-vous du bien!

Affiche_lancement_mars2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *