Portrait événementiel, entrevue avec Caroline Voyer

Author: | No Comments »

Quand on évolue dans le milieu événementiel, on se rend très vite compte que tout le monde se connaît, s’est déjà rencontré, a déjà travaillé ensemble – c’est aussi un milieu en constante mutation. Cette rubrique n’a pas comme mission de promouvoir un lieu, un service, une personne plus qu’une autre, mais bel et bien de vous  faire connaître les personnes qui font le milieu de l’événement de Montréal à Québec. Qui sont-ils ? Qu’offrent-ils ? À vous de les découvrir.

Aujourd’hui je voudrais vous présenter Caroline Voyer, directrice du Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER), et nouvellement fondatrice des Vivats !

Caroline Voyer - Crédit : VEE photo

Caroline Voyer - Crédit : VEE photo

 Comment as-tu commencé dans le milieu ?

J’organise des événements depuis que j’ai eu 9 ans. Ensuite la passion de l’environnement m’a prise et j’ai réussi à conjuguer les deux ! La création du Conseil québécois des événements écoresponsables a été une belle aventure et la mise sur pied de la première édition des Vivats à été un beau défi !

Quelle est la mission du CQEER ?

Faciliter et encourager l’organisation d’événements écoresponsables au Québec. Nous mettons en place ce qui nous semble nécessaire pour appuyer les organisateurs d’événements qui veulent adopter des pratiques plus durables.

Comment l’idée des Vivats a vu le jour ?

Nous avons la grande chance d’accompagner des organisateurs d’événements qui adoptent des pratiquent durable depuis 7 ans. Il y a deux ans, j’ai cru qu’il était temps de les récompenser sur la place publique. L’équipe du CQEER s’est mise au travail et le premier gala a eu lieu le 4 avril dernier.

Nous croyons que de reconnaître les organisateurs d’événements sur la place publique les encouragera à maintenir leurs efforts. Faire connaître les bons coups pourra en inspirer d’autres.

Est-ce que cette première édition a répondu aux attentes ?

Oui ! 171 candidatures, 13 lauréats, 270 personnes présentes au gala, une belle couverture médiatique. Les candidatures reçues démontrent des réels changements de comportements dans notre société. Le nombre de candidature démontre quant à lui que les choix responsables ne sont pas réservés à une élite.

Laureats des Vivats. Crédit photo - Yvan Duperré, TÉLUQ

Les Laureats des Vivats 2012. Crédit photo - Yvan Duperré, TÉLUQ

 

Pour toi, quelle a été l’initiative responsable qui a remporté un Vivat, qui mérite d’être plus connue ? Quelles sont les actions mises en place qui méritent d’être reproduites par tout le monde ?

Cette question est très difficile. Je crois que les trois finalistes au prix le Grand Vivat (Coupe Rogers, Festivoix de Trois-Rivières et Festival de Montgolfières de Gatineau) ont réussi à faire du développement durable dans l’ensemble de leur événement, ce qui est remarquable. Par contre, il n’y a pas de recette magique. Chaque événement doit appliquer le développement durable à sa réalité, son public, son lieu, son budget, son équipe, etc.

Il y a deux incontournables : la gestion des matières résiduelles et la réduction de son empreinte carbone. Un événement qui ne fait pas de recyclage s’expose à de vives critiques et l’empreinte carbone étant un impact majeur des événements, on ne peut plus faire comme avant. Nous en sommes à la nouvelle génération des événements.

Qui est dans ton équipe et que font-ils ?

Anne-Marie Bégin est la coordonnatrice du Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER). C’est Anne-Marie qui gère les formations, les offres de services du Conseil, l’équipe du Conseil.

Edith Tessier-Roy est le bras droit d’Anne-Marie. Comme chargée de projet pour le Conseil, Edith classifie nos événements selon la norme du BNQ en gestion responsable d’événements, elle donne des formations, coordonne notre table des commanditaires majeurs d’événements.

Maryse Lemay est contractuelle pour le CQEER. Elle donne des formations et a coordonné la logistique du gala Les Vivats et de plusieurs autres événements du CQEER.

Nous avons aussi une super équipe de formateurs un peu partout au Québec.

Nomme quelques événements que tu as réalisés ?

Le premier souper bénéfice de la Fondation des parlementaire québécois, le lancement de la norme québécoise en gestion responsable d’événement, les assemblées générales et la fête du 10e anniversaire du Réseau des femmes en environnement et le premier gala Les Vivats.

Quel est l’événement dont tu es le plus fière ?

Le premier gala Les Vivats du 4 avril dernier :)

Quel est ton meilleur coup et ta pire gaffe en événement?

Mon meilleur coup ? Faire confiance aux bonnes personnes ! Merci à l’équipe du CQEER !
Ma pire gaffe ? Parfois je ne prends pas suffisamment le temps de vérifier tous les petits détails et j’ai de mauvaises surprises…

Un événement que tu aurais aimé réaliser ?

Aucun en particulier, par contre il y en a auquel j’assiste et où je ne voudrais pas faire partie de l’organisation car ils ne sont vraiment pas écoresponsables…Ça en est gênant parfois !

Et/ou auquel tu aurais adoré assister ?

Le lancement de Bridge4Events l’an dernier, il parait que c’était mémorable.

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Faire rayonner les gagnants de l’an 1 des Vivats.
Préparer l’an 2 des Vivats, déjà !

Que consultes-tu pour rester à jour du milieu événementiel ?

Le Planificateur, guideorganisateur.com, Bridge4Events, des contacts privilégiés m’envoient toutes les nouveautés en événementiel durable.

D’après toi, quel est l’avenir de cette industrie ?

Se mettre au durable ! C’est une question de survie…

Pour suivre Caroline Voyer

Linkedin

Par Alice Dawlat


Un Événement “vert” – réellement possible?

Author: | 2 Comments »

Mon billet de la semaine dernière au sujet des items promotionnels “verts” m’a ramené dans une autre vie où non seulement les items promotionnels « verts » sont importants, mais également où l’on tente de donner une mission éco-responsable à notre production événementielle. Pour avoir abordé le sujet, étudié en environnement et travaillé au sein d’un milieu de travail, soit la Station Mont Tremblant, je sais à quel point il y a des solutions mais également que l’application de ces dernières en mode « événement » sont moins évidentes car, malgré une bonne volonté souvent on retombe sur nos vieilles habitudes qui elles ne sont pas à 100% « vertes ».

En effet, que ce soit par l’utilisation de vaisselle biodégradable, par le choix d’un traiteur utilisant des produits locaux, biologiques et organiques, par le recyclage, le compostage sur le site, par les uniformes en matériaux organiques non teints jusqu’à la production événementielle carboneutres… le nec plus ultra en termes de production événementielle responsable.

Enfin, le sujet et large et nous aimerions connaître vos expériences car de mon côté, lors de la mise en œuvre d’aspects menant à une gestion plus éco-responsable, nous n’avons pas été en mesure de pousser le tout aussi loin qu’initialement voulu. Voici quelques mesures que nous avons été capables de faire :

  • Élimination de bouteilles d’eau individuelles pour le personnel et les bénévoles
  • Achat d’uniformes en coton organique biologique non teint
  • Achat de vaisselle et d’ustensiles biodégradable
  • Achat de nourriture produit localement
  • Mise en place de bacs de recyclages, de bacs de compostage
  • Production des pièces imprimées sur du papier recyclé

Mais voici où nous avons connu des embûches :

  • Production de bannières
  • Kiosques des commanditaires (production, matériaux, etc.)
  • Transport des artistes et des invités sur le site
  • Matériaux de prod
  • +++

Bref, je serais super intéressée à entendre parler de vos expériences, positives ou non, au sein desquelles vous avez tenté le coup vers le « vert ».

Le Québec est de plus en plus riche en terme d’outils vous aidant dans la production événementielle verte, notamment le site du conseil québécois des événements écoresponsables. De plus, plusieurs événements dont le Festival International de Jazz de Montréal, le Piknic électronik, et plusieurs autres ont connu de beaux succès en termes de production événementielle écoresponsable et donc, il demeure que ceci est accessible à tous et que nous devons penser à être « verts ». Il existe évidemment d’autres compagnies qui oeuvrent et ce, depuis des années en tant que leaders dans l’industrie de l’événement “vert”. Notamment Cascades tel que Marie-Annick vous en a déjà parlé dans un de ses billets ainsi que Loto-Québec, tel que je l’ai mentionné dans mon billet sur les items promotionnels verts la semaine dernière.

 

J’aimerais ainsi avoir vos commentaires / expériences sur les gestes que vous avez posé avec succès ou sans en mode événementiel.

Voici également quelques billets qui ont paru dans le passé sur le blogue de Marianik à ce sujet:

Écologistik: pour vous guider dans l’organisation d’événements écoresponsables
L’organisation d’un événement: un guide pratique de Lyne Branchaud
Des idées pour un mariage écolo

 

Bonne semaine!

Myriam @myriam_veilleux

 


Items promotionnels Écoresponsables

Author: | 1 Comment »

Suite à mon billet paru il y a quelques semaines au sujet des articles promotionnels – what’s in, what’s not nous avons reçu un courriel de la part d’un lecteur nous mettant au défi de discuter des articles promotionnels éco-responsables. En effet, je devrais clarifier car ceci n’était pas uniquement un défi lancé par quelqu’un oeuvrant dans l’industrie de l’événementiel mais bien par quelqu’un travaillant activement au sein du mouvement « vert » à l’international et plus précisément en France. Monsieur Barre nous a en effet redirigé vers son site Internet, Cadoetik.com où nous avons pu constater une vaste gamme de produits et cadeaux potentiels qui sont « verts » et nous a également communiqué la tendance montante chez nos voisins français à consommer et donner des items promotionnels écologiques au sein de leurs événements. Ainsi, le commentaire de notre lecteur m’a poussé à vouloir écrire au sujet des items promotionnels « verts » qui sont également une tendance croissante, voir même le future dans la production événementielle et pour toute compagnie désirant être un consommateur responsable mais également, pour toute compagnie désirant oeuvrer à long terme dans notre domaine!

VASTE DOMAINE – LE VERT

Petite  parenthèse pour en revenir aux items promotionnels verts – le choix est immense : tee-shirts, sacs réutilisables, clé USB, fournitures de bureau, objets publicitaires recyclés, porte-clés et BCP plus. Le site web de notre compagnon français nous démontre bien l’offre potentielle Cadoetik.com et je dois mentionner que les québécois sont également de la partie en ce qui a trait aux items promotionnels “verts”. Voici quelques étiquettes que l’on peut tenter de repérer lors du magasinage des items promotionnels verts ainsi que quelques liens vers des sites pouvant nous aider dans nos choix.

 

ATELIER ENTRE-PEAUX

Un exemple incroyable et québécois que j’adore est l’Atelier Entre-Peaux qui prend le matériel publicitaire et le recycle en divers produits – magnifiques – et écologiques. En 2010, 6 329 produits ont été fabriqués par l’Atelier Entre-Peaux et 3,5 tonnes de matériels publicitaires qui était destiné aux sites d’enfouissement ont été réutilisés et se sont vus donner une seconde vie. Ainsi, passant de portefeuilles, à des sacs à bouteille de vin, à des sacs à bandouillère à des napperons, des sac à lunch +++ l’Atelier Entre-Peaux offre tellement de variété.. WOW.

 

JUSQU’OÙ DEVONS NOUS ALLER?

Si on regarde ce que fait Loto-Québec depuis 2009 qui ne distribue plus d’items promotionnels mais réinvestit cet argent vers les événements eux-mêmes afin que ces derniers soient plus écoresponsables. Est-ce ceci le future? Ou encore, devrait-on tenter d’inclure notre promotion sur des pièces existantes, sur des pièces électroniques ne produisant aucune empreinte sur l’environnement? Équiterre a une très bonne étude / document qui traite de la consommation responsable en ce qui a trait aux items promotionnels que nous, oeuvrant dans ce domaine devrions tous prendre le temps de lire.

J’attends ainsi vos commentaires / expériences sur les items promotionnels « verts » et les gestes que vous avez posé avec succès ou sans, ainsi que vos références en matière d’objets verts que nous pouvons / devons utiliser en événement!

Bonne semaine

Myriam @myriam_veilleux

 


Des idées pour un mariage écolo!

Author: | 11 Comments »

Dans un billet précédent, Marie-Annick vous a énuméré quelques démarches de la compagnie Cascades pour avoir un évènement écoresponsable. Évidemment, il est aussi possible d’avoir un mariage vert ! J’ai quelques petites idées à vous faire découvrir !

Les invitations : Pour économiser du papier, optez pour des invitations électroniques ! Vous pourrez ainsi envoyer autant de faire-part qu’il vous faut tout en sauvant des arbres.  Certains sites comme Our Wed Vite sont très bien construits pour vous aider à réussir le tout ! Vous pouvez aussi faire appel au service d’un infographe pour créer le vôtre.

Transport : Une bonne façon de limiter les déplacements en voiture de vos invités, est de trouver un lieu de cérémonie près de votre salle de réception. De cette façon, vos invités pourront marcher du point A au point B. Pour ce qui est des mariées, louez une voiture hybride au lieu d’une limousine !

Cadeaux de départs : N’oubliez pas que tous les détails de votre mariage ont un sens. Le cadeau que vous remettrez à vos invités doit donc être pensé ! Cherchez des souvenirs le plus naturel possible, et surtout qui sauront inspirer l’idée environnementale qui entoure votre mariage. Faites de même pour vos centres de tables et autre décoration !

Traiteur : Discutez avec votre traiteur des éléments éco-responsables qu’il peut intégrer à son menu. Par exemple, les ustensiles utilisés pour les petites bouchées cocktail. Demandez de la vaisselle et non des produits jetables, et bien sûr si possible faites du compost !

Budget : Prenez le temps de regarder votre budget initial et voyez aux items que vous pouvez couper. Par exemple si l’animation n’est pas un point important pour vous, optez pour un dj au lieu d’un groupe de musique qui est généralement plus dispendieux. Avec tout l’argent économisé, faites un don aux noms de vos invités à un organisme environnemental de votre choix et annoncez votre bonne action lors de votre mariage.


Avez-vous d’autres idées originales pour un mariage écolo?

Lory Zéphyr
www.loryzephyr.wordpress.com


Un mariage écoresponsable

Author: | 1 Comment »

Dernièrement, dans ce billet,  je vous parlais de comment organiser un événement écoresponsable. Pour continuer dans la même veine, voici un article que j’ai découvert par Lyne Branchaud et qui traite, lui, de l’organisation d’un mariage écoresponsable. Très intéressant.