Portrait de gestionnaire de communauté : Geneviève Héon

Author: | 1 Comment »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine, rencontrez Geneviève Héon, gestionnaire de TVA accès et Accès Web PME.

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

J’ai ouvert mon compte Facebook en 2007 (déjà !) et je suis sur Twitter depuis un an. J’utilise plus activement les réseaux sociaux à titre professionnel depuis moins d’un an.

En quoi as-tu étudié?

J’ai étudié en communication profil relations publiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). J’ai également fait une session universitaire à l’Université La Haye aux Pays-Bas, une expérience pratique qui fut réellement déterminante dans le début de ma carrière. Elle m’a permis d’enrichir non seulement ma formation académique, mais ma vision du monde. J’ai pu m’imprégner de différentes cultures et j’ai été amenée à composer avec différentes approches reliées aux communications et au marketing. Je crois sincèrement que la meilleure façon d’apprendre est de vivre des expériences concrètes et pratiques dans milieux différents et surtout, se confronter à soi-même.

Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Depuis un an.

Comment as-tu commencé?

J’ai commencé le début de ma carrière en relations de presse dans le milieu sportif. J’ai eu l’opportunité de me joindre à l’organisation du Grand Prix du Canada ainsi qu’au Canadien de Montréal en 2010. Ces expériences m’ont permis de mieux comprendre la dynamique des médias et l’interaction entre les différents acteurs du milieu. J’ai été choyée d’être bien entourée avec des personnes honnêtes et généreuses qui ont bien voulu me donner ma chance. Ensuite, j’ai touché à l’organisation d’événement au Salon international du design d’intérieur de Montréal et collaboré au développement d’une plateforme web dédiée à promouvoir les designers québécois. J’ai ensuite été recrutée en tant que gestionnaire de communauté pour une plateforme de recrutement sociale nommée matchfwd utilisant les réseaux sociaux afin de suggérer aux candidats potentiels les meilleures offres d’emploi correspondant à leur parcours professionnel. L’objectif de cette plateforme est d’utiliser la force de notre réseau pour trouver des références pertinentes pour aider notre développement de carrière. C’est là que tout a commencé, car je n’avais aucune idée jusque là de la force des réseaux sociaux. J’ai eu la chance de travailler petit à petit  avec le département marketing d’Illico Hodes, une agence en marketing employeur. J’ai eu la chance d’avoir un mentor extraordinaire, Sylvie Leclerc, qui m’a épaulé dans cette transition vers les nouveaux médias et dont je serai toujours très reconnaissante.

Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Je suis chargée des pages facebook et Twitter pour TVA Accès, la division nationale commerciale au sein de Québecor Média ainsi que els pages Facebook, twitter, linkedin et Google +  de Accès Web PME, un service d’accompagnement pour la création de site web et le marketing Internet pour les PME.

 Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

L’ouverture d’esprit.

Décris ta job en 140 caractères. 

Gestionnaire de communauté, chargée de projet réseaux sociaux et rédactrice web ponctuelle pour des campagnes et concours web.

Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière? 

Avoir l’opportunité de travailler au développement ainsi qu’à l’épanouissement de deux marques prestigieuses et de collaborer de façon ponctuelle à différents projets au niveau interactif chez TVA. C’est vraiment une fierté et un plaisir pour moi de travailler en collaboration avec une équipe dédiée qui veut être à l’avant-garde.

Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?  

La pire erreur que l’on puisse faire selon moi, c’est de ne tirer aucun apprentissage de ses erreurs. À première vue, je vois cela très positive d’en faire, car cela nous permet d’avancer, de se questionner (en équipe, car le travail ne se fait pas seul) et d’avancer. Ma pire erreur aurait été à mon entrée sur Twitter d’interpeller directement un acteur assez important sur un projet sur lequel je travaillais, sans réellement avoir au préalable bâti une relation avec cet influençeur. J’étais fière de ce qu’on avait mis sur pied et mon élan d’enthousiasme a vite été freiné par les réponses qui ont suivi mon tweet. C’est là que j’ai appris l’importance d’avoir une intention claire quand on fait une action sur les réseaux sociaux. On tend parfois à l’utiliser plus souvent qu’autrement comme un outil de promotion, quand sa réelle nature est (et doit être) l’engagement. J’ai appris qu’il était important (même capital) d’être à l’écoute, d’être pertinente et conséquente dans ses actions.

Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Les magazines électroniques et les blogues.

Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, thumblr?

Facebook, car cette plateforme permet un échange franc et direct avec la communauté qu’on représente. C’est pour moi un plaisir de travailler sur une stratégie de contenu et de par celle-ci, répondre à leurs préoccupations ainsi qu’à leurs intérêts. Je crois réellement que c’est un outil qu’on se doit de mettre aux services des gens.

Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Je suis abonnée à différentes infolettres professionnelles et je consulte régulièrement différents blogues. Nous avons crée un groupe web privé entre les employés de TVA Accès, ce qui veut favoriser l’échange d’information sur les meilleures pratiques. C’est un travail continu !

 Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

iPhone, sans aucun doute !

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

(rire) Je ne suis pas gênée de l’avouer. J’ai vraiment une grande admiration pour les journalistes d’enquêtes, politique et économique tels que @micheljean5 @OlivierBourque @anniedufourTVA et j’en passe… J’ai un grand respect pour leur travail ainsi que leur démarche.

Que penses-tu de Google+?

Google+ tend à se démocratiser et à aller chercher un autre créneau que Facebook et Twitter. Le réseau peut devenir vraiment puissant au niveau du référencement (SEO), un élément à ne pas négliger pour la mise en place d’une stratégie sur les réseaux sociaux.

Que penses-tu de Pinterest?

Je crois que c’est une plateforme avec un fort potentiel pour le ecommerce.

Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

Pour un département d’informations (LCN, TVA Nouvelles, Canal Argent, etc.).

À quoi ressemblent tes journées?

Les journées se suivent, mais ne se ressemblent pas (rire). Une journée typique pourrait ressembler à ceci :

  • Revue de presse
  • Planification de contenu
  • Veille des réseaux sociaux
  • Suivi et relance auprès de partenaires
  • Rédaction web
  • Analyse et recommandations stratégiques pour des projets internes ou externes

Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

 Les réseaux sociaux ont changé notre façon de communiquer et d’interagir avec les autres, et plus particulièrement avec les entreprises qui ne sont plus simplement que présentes en ligne, mais veulent faire vivre à ses usagers « l’expérience » de leur marque. Le gestionnaire de communauté a la grande responsabilité de créer et de diffuser du contenu intéressant et pertinent fidèle à la marque dans l’ultime objectif de susciter l’engagement. De plus en plus, les entreprises innoveront dans leur manière de communiquer (campagne et affichage publicitaire) et voudront rejoindre un public plus ciblé (voire géolocalisé) via les nouvelles technologies. Je crois que les grandes entreprises tout comme les petites et les moyennes entreprises seront sensibles à la perception des usagers et voudront se positionner stratégiquement sur le web face à leurs compétiteurs. C’est un beau défi qui nous attend à une plus large échelle !

Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

Mon aisance en public et avec les relations interpersonnelles.

  Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

Roch Courcy de chez Morin Relations Publiques ainsi que Marc-Olivier GL de chez Roy & Turner. Il sont excessivement présents et généreux pour sa communauté. 

Quels sont tes #FF tes incontournables?

 @RochCourcy @marcoliviergl @PascaleLapointe

Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

 Entre 5 à 10 %

Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Journaliste.

 Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

C’est difficile parfois d’expliquer ce que l’on fait et de le partager à nos proches. La communication semble être un domaine assez vague pour la majorité des gens (et le web encore plus !). Lorsque je donne des exemples concrets de campagnes sur lesquelles je travaille, cela facilite la compréhension des personnes de mon entourage. C’est aussi notre rôle en tant que gestionnaire de communauté de faire mieux connaître ma profession.

Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

 Je lui recommande de se faire confiance et d’être authentique. C’est un domaine passionnant où les possibilités sont illimitées à qui veut bien mettre à profit sa créativité. Tout s’apprend !

Pour suivre Geneviève Héon

Twitter : @HGeny

Linkedin : http://www.linkedin.com/profile/edit?trk=hb_tab_pro_top

———
***

 


Autres portraits de gestionnaires :

 

Lecture

Démystifier le métier de gestionnaire de communauté au Québec
What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métie
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager
Lexique du gestionnaire de commuanuté 

 

 

 

 

 

 

 

 


Portrait de gestionnaire de communauté : Mathieu Bonneau

Author: | No Comments »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine on parle de Mathieu Bonneau propriétaire des restos l’Emporte Pièce et Le Smoking Valley et d’un autre prochainement au coin de wellington et Lasalle dans Verdun avec le chef Jean-Francois Pigeon. Il a très bien compris le pouvoir des médias sociaux dans la promotion d’un restaurant. Bonne lecture!

 

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

J’ai débuté mon expérience avec les médias sociaux le 10 mai 2007 avec la création de mon compte facebook personnel. Deux ans plus tard, soit au printemps 2010, je décide d’ouvrir mon premier compte twitter pour mon futur premier restaurant, L’emporte-pièce (@lemportepiece). Ayant vu les bénéfices de ce média, vers l’autonme 2011, je décide d’ouvrir un compte pour mon 2e restaurant, Le smoking vallee (@lesmokingvallee)

En quoi as-tu étudié?

J’ai étudié deux ans en gestion hôtelière à l’UQAM pour ensuite me diriger vers un certificat en publicité à L’UdeM, que je n’ai toutefois pas complété.

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

 J’occupe maintenant le poste de gestionnaire de communauté depuis maintenant 3 ans.

 Comment as-tu commencé?

 J’ai commencé un peu comme tous les curieux «early adopters» des médias sociaux. J’entendais beaucoup parler des médias sociaux comme un avantage gratuit pour pouvoir promouvoir une marque. J’ai inscrit L’emporte-pièce sur facebook et twitter et j’ai plongé dans la communauté.

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

 L’emporte-pièce, sur twitter: @lemportepiece , sur Facebook: facebook.com/pages/Lemporte-pièce

Le smoking vallée sur twitter: @lesmokingvallee et sur Facebook: facebook.com/pages/Le-Smoking-Vallée/

Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

Je crois qu’un gestionnaire de communauté doit être dynamique et curieux en tout temps. Un gestionnaire de communauté doit s’intéresser en tout temps à toutes sortes de gens et de sujets.

Décris ta job en 140 caractères. 

Lire, écrire et débattre sur toutes sortes de sujets actuels et promouvoir mon commerce! #engros

Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fier? 

Jusqu’à date, ce qui fonctionne le mieux pour moi, c’est poser des questions «humoristiques» sur ma TL. Par exemple: « Les ustensiles dans le lave-vaiselle, est-ce que la tête doit aller vers le haut ou la bas?»

Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?  

Commenter trop vite un sujet que je maîtrise mal ou pour lequel je manque de connaissance. Ça nuit à la crédibilité.

Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Mes messages téléphoniques, ensuite mes emails, facebook et twitter.

Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, thumblr?

 Mon outil préféré est twitter pour son instantanéité. Il y a toujours quelqu’un sur twitter prêt à commenter, répondre ou divulguer.

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

 J’aime bien lire le magazine infopresse que je reçois à chaque mois.

 Quel est le plus grand défi pour ta marque?

 Garder une relation spéciale avec chacun de mes clients puisque plusieurs de mes clients  ont un sentiment d’appartenance grâce à twitter.

Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

 Iphone

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gêné d’avouer suivre?

 Mcdonald Canada  @Mcd_canada

 Que penses-tu de Google+?

 Il n’y a que les employés de google qui l’utilisent. (Tiré de L’agence BOS)

 Que penses-tu de Pinterest?

 Je dois bientôt m’inscrire parce que tout le monde en parle!

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

 Probablement Métro épicier parce que je trouve que c’est un beau modèle d’une grande compagnie québécoise qui évolue et qui VEUT évoluer avec les médias sociaux.

À quoi ressemblent tes journées?

 La journée commence avec un bon café et se termine avec un verre de vin. Entre les deux, le jour, je passe 75% de mon temps au téléphone avec des clients, des fournisseurs et, bien sûr, les communautés facebook et twitter. Le soir, je fais du service au restaurant Le smoking vallée.

Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

 Elle va être reconnue comme un travail qui se fait à temps plein et difficile puisqu’il n’y a pas “d’heures d’ouverture et de fermeture” avec les médias sociaux. C’est un peu comme avoir un commerce ouvert 24h sur 24.

 Des anecdotes intéressantes? Interaction ou autres.

 J’ai déjà rempli l’emporte-pièce avec juste des gens sur ma TL un midi par hasard. Tout le monde se parlait et jasait de l’actualité twitter.

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

Être extraverti, ne pas avoir peur des mots, de dire mon opinion et aussi de ne pas seulement parler de ma marque mais aussi interagir avec les autres

  Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

 J’admire Vania Larose qui a gérer le compte de @lesmokingvallee pour le départ de la marque. Elle me mettait constamment à jour, elle prenait des photos elle-même et écrivait le blogue en même temps, bravo!

Celui qui m’a influencé ce n’est pas un twitteux mais Oliviero Toscani qui est derrière les pubs de United Colors of Benetton. Il fait parler de sa marque sans nécessairement mettre le produit en avant plan. Vous pouvez aller voir son travail ici.

Quels sont tes #FF tes incontournables?

@MariePbouchard pour sa solidarité

@Paquitlechameau pour ses faux RT

@Marieplourde parce qu’elle s’intéresse à tout le monde

@emilieperreault pour la culture

@Clarah parce que c’est une princesse épicurienne

@Chezfarfelu parce que c’est un commerce du plateau qui tweet très bien

 Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

 Environ 50%

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

 J’ai une passion pour la publicité ainsi que pour les gens ou le service client. Donc, je serais probablement au service conseil en agence.

 Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celui qui passe sa journée sur FB et Twitter?

 Avant ils ne comprenaient pas trop. Des «lâche ton téléphone» j’en entendais souvent. Maintenant, lorsqu’ils voient que Le smoking vallée est presque toujours plein après 2 mois d’ouverture, ils comprennent un peu plus.

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

 Je lui recommande d’être présent à temps plein sur les médias sociaux et de répondre au plus de gens possible qui s’intéressent à sa marque.

 Pour suivre Mathieu Bonneau

Twitter : @lemportepiece ( considérez que cette adresse twitter est mon adresse perso)
Linkedin Matthieu bonneau
Facebook : Matthieu Bonneau

 

***

 

 

Autres portraits de gestionnaires :

 


 

Lecture

Démystifier le métier de gestionnaire de communauté au Québec
What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métie
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Marianik offre un nouveau service: recrutement et placement de gestionnaires de communautés

Author: | 2 Comments »

Vous désirez embaucher ou contracter un gestionnaire de communauté? Eh bien sachez que nous offrons un service de recrutement et de placement. Que ce soit pour du temps partiel, du temps plein, des projets spéciaux ou des interventions ponctuelles, nous saurons vous proposer des candidats de grande qualité, taillés sur mesure pour satisfaire à vos critères et exigences.

Pourquoi offrir ce service?

La fonction de gestionnaire de communauté étant encore relativement nouvelle, les entreprises ont fréquemment de la difficulté à identifier les bons candidats, et même à cibler les bons profils. Oui, elles reçoivent peut-être des tonnes de CV. Mais beaucoup de postulants n’ont que peu d’expérience en matière de médias sociaux, tandis qu’il est bien souvent difficile, pour les autres, d’évaluer objectivement la réelle valeur de leurs parcours et réalisations.

Pourquoi moi?

Depuis plus de trois ans, je suis socialement et professionnellement active dans le milieu montréalais de la communication 2.0. Je connais donc bien les différents acteurs. Et des jeunes très prometteurs, il y en a énormément, croyez-moi, chacun avec des qualités bien à lui et des objectifs professionnels souvent bien spécifiques. J’en ai d’ailleurs interviewé plusieurs dans le cadre de mon blogue au cours de la dernière année. J’ai donc une relation privilégiée et de confiance avec eux.

Vous cherchez la perle rare? Alors contactez-moi!

 


Portrait de gestionnaire de communauté : Elie Prudhomme

Author: | 1 Comment »

 

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine, je vous présente Elie Prudhomme, gestionnaire de communauté chez Vtélé. J’ai eu la chance de le côtoyer cette année car nous avons eu à collaborer sur l’émission #LaFranchise. (St-Hubert étant mon client). J’ai découvert un gars très allumé. Il est seul pour gérer tous les shows chez V. C’est assez impressionnant! A vous de le découvrir!

 

 

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook ?

Fin 2007 pour Facebook, début 2009 pour Twitter.

En quoi as-tu étudié ?

J’ai un master en communication, obtenu à l’EFAP de Lille, mention responsable de communication.

Comment as-tu commencé ?

J’ai rapidement eu un intérêt tout particulier pour le marketing, un de mes premiers blogues y était d’ailleurs consacré. Mes différentes expériences professionnelles m’ont naturellement amené à utiliser les médias sociaux comme canaux de communication à part entière des stratégies marketing, et aujourd’hui j’en ai fait ma spécialité.

Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté ?

Pour V je gère le compte Twitter @Vtele  et ses émissions. On retrouve toutes nos pages Facebook sur cette application de la page Facebook de V.

Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

En 2007, j’étais chef de produit junior pour une société éditrice de jeux vidéo, avec des missions marketing aussi bien offline qu’online. J’y ai fait mes premiers pas dans la gestion de communauté. Je me suis ensuite orienté vers le marketing interactif pour un label de musique, où nous avons rapidement rassemblé des milliers de membres autour du concept de musique équitable. En 2009, j’arrive au Québec et deviens stratège médias sociaux pour Auto123.com, le premier site automobile au Canada. J’occupe depuis septembre 2011 ce poste chez V.

Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

La curiosité, car il faut avancer aussi vite que le secteur dans lequel nous travaillons. Il faut être à jour avec les plateformes, les pratiques (et pas seulement en médias sociaux, mais aussi en création de contenu, en référencement…), observer et analyser le marché et les concurrents. Il est aussi primordial de comprendre les services qui nous entourent en interne, pour y intégrer les médias sociaux et optimiser la collaboration. Il faut également avoir la curiosité d’analyser ses actions, pour toujours s’améliorer. C’est à mon avis la curiosité qui nous permet d’avancer et de toujours nous remettre en question.

Décris ta job en 140 caractères

Promouvoir nos marques, enrichir l’expérience des téléspectateurs, les divertir et les fidéliser tout en répondant aux objectifs de la chaine.

Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fier? 

Chez Auto123, c’est d’avoir été cité sur le blogue de Twitter. Chez V, nous lançons de nombreux projets et campagnes dont je suis fier. Récemment nous avons lancé un jeu Facebook  comme extension à l’émission #LaFranchise, un très beau projet. Certaines campagnes nous ont permis de fédérer des milliers de personnes autour de certaines émissions plusieurs semaines avant leur première diffusion.

Mais ce dont je suis le plus fier, c’est de la première place obtenue par V au classement Seevibes des diffuseurs québécois la saison dernière. Pas tant pour la première place en tant que telle, mais pour le travail quotidien qui nous a permis d’y accéder : l’intégration des médias sociaux à la base des stratégies de marketing, de communication, de créativité média et de recherche, la collaboration avec les artistes et producteurs et le travail quotidien avec l’équipe web de V, qui  ne manque ni de compétences, ni de créativité !

Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?

La pire, je ne sais pas. Dernièrement nous avons testé le « pay with a share », offrir un contenu en échange d’un partage.  Je pensais que le contenu avait une valeur ajoutée suffisante, mais j’avais certainement mal évalué le public cible. La mécanique a été incomprise et nous avons dû faire marche arrière. Il y en aura bien d’autres, car nous essayons beaucoup de choses.

Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

En général par un rapide tour de nos différentes plateformes, un peu de modération. Ensuite les courriels, et la journée est lancée.

Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, thumblr,Pinterest?

Je ne me passerais plus d’Hootsuite, aussi pour sa version mobile. J’aime Twitter pour son instantanéité, dans la télévision il a un rôle tout particulier, mais je préfère Facebook. Il permet de travailler sur une relation à long terme, de bâtir de l’engagement jour après jour, il est plus malléable et est de loin l’outil le plus efficace pour répondre à nos différents objectifs. Sa plateforme de publicité est un terrain de jeu particulièrement efficace.

Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Via Twitter évidemment, quelques topics Scoopit et Google Reader. S’il faut nommer quelques blogues : Lost Remote , le blogue de Red Bee Media, celui de Seevibes , Simply Zesty, les revues hebdomadaires de We are social et les classiques.

Quel est le plus grand défi pour ta marque?

Impliquer et collaborer avec tous les acteurs des différentes marques afin de proposer aux téléspectateurs des espaces d’échanges optimisés et une expérience ludique, unique, complémentaire et engageante qui réponde également aux objectifs de la chaine.

Gérez un compte en télé, est-ce que c’est  différent que de gérer une marque? Comment trouves-tu l’expérience de twivage?


Le “twivage” a une place toute particulière pour une chaine de télévision. Chez V nous privilégions la formation, la collaboration et la mise en avant de nos artistes pour commenter les émissions en direct. C’est avec eux, et pour la plus-value qu’ils sont les seuls à pourvoir apporter aux discussions, que le public veut échanger. Des présences dont nous faisons quotidiennement la promotion en ondes, et via nos comptes. La particularité du travail pour un diffuseur est certainement la continuelle remise en question. Chaque émission vient avec son lot de spécificités, son public, son univers, ses objectifs. C’est certainement aussi ce qui rend le travail si passionnant.

Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

iPhone, mais si quelqu’un de chez Nokia passe par là, je veux bien faire l’effort de tester le Lumia 800 J

Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

Je prends un malin plaisir à lire Le Docteur Enfoirus.

Que penses-tu de Google+?

Il est intéressant pour le référencement, mais n’a définitivement pas pris sa place de gros joueur des médias sociaux selon moi. J’y suis très peu.

Que penses-tu de Pinterest?

Un service de bookmark intéressant, à fort potentiel en terme de trafic. Mais pour des entreprises ayant un profil bien particulier. Certainement pas l’indispensable pour lequel trop de monde voudrait le faire passer.

Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

J’aime l’idée de travailler à la promotion et aux stratégies médias sociaux de films ou de séries tv. Rejoindre une équipe comme celle de NBC serait un accomplissement. Les compagnies aériennes ne sont pas des marques évidentes à gérer, mais ont des problématiques qui m’intéressent, comme je l’expliquais ici.

À quoi ressemblent tes journées?

Je n’ai pas de journée type, bien que je suive un calendrier éditorial précis. Pour le reste, c’est un mélange de gestion de projet, de campagnes de publicité, de modération, de veille, de réflexion sur de nouvelles campagnes (applications, concours, etc..), de formations, de réunions, d’analyses de statistiques, etc…

Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

Par une spécialisation des gestionnaires de communauté dans des domaines spécifiques, une intégration de certaines responsabilités sociales à des postes déjà existants. Pour le reste, j’en ai parlé ici. http://www.webketing.fr/reseaux-sociaux/et-si-le-community-management-netait-pas-un-metier/

Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? 

La curiosité.

Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

Les gens que j’admire ne sont pas gestionnaires de communauté! Certains m’inspirent par contre, c’est le cas de Ramon “WoW” De Leon https://twitter.com/#!/Ramon_DeLeon.

Quels sont tes #FF tes incontournables?

Si je faisais des #FF, je penserais à @ant11, @___peps, @MathieuFlex, @gregfromparis, @Cyroultwit, @AntoineDupin, @Oliv, @CaddeReputation.

Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

Très peu finalement.

Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Chef de produit.

Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celui qui passe sa journée sur FB et Twitter?

J’ai définitivement mis fin aux conversations autour de mon travail et du web le jour où ma famille a compris comment envoyer des .ppt J

Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

De ne pas vouloir “travailler dans les médias sociaux parce que Facebook c’est super”. De comprendre les spécificités des médias sociaux, mais de passer par une formation marketing classique afin d’y appliquer des règles et concepts éprouvés qui permettront de répondre aux objectifs d’une entreprise. Ensuite, de toujours rester curieux, tester, mesurer, améliorer.

Pour suivre Elie Prudhomme

Linkedin : http://www.linkedin.com/in/elieprudhomme
Twitter : @Elie_P
Blogue : http://webketing.fr/

***

 

 

Autres portraits de gestionnaires :

 

 

 

Lecture

Démystifier le métier de gestionnaire de communauté au Québec
What does it take to be a social media strategist?

Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Portrait de gestionnaire de communauté : Cindy Barriault

Author: | No Comments »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Cette semaine je vous parle de Cindy Barriault qui m’a été recommandé par Guillaume Brunet. C’est elle qui gère le compte de Ricardo Cuisine. On se demande si elle a la chance de gouter à toutes les recettes de Ricardo. :)

Bonne lecture!

 

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

En 2009, à la naissance du site !

 En quoi as-tu étudié?

J’ai étudié en Arts et Technologie des Médias, option télévision à Jonquière, j’en garde de très beaux souvenirs.

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Pour Ricardo Media, je gère à temps partiel les comptes suivants :

Facebook www.facebook.com/lacuisinedericardo
Twitter  @Ricardocuisine
YouTube http://www.youtube.com/lacuisinedericardo/
Pinterest, le petit dernier http://pinterest.com/ricardocuisine/

Je gère également une petite partie de la page Facebook du Fermier urbain (www.facebook.com/fermierurbain)

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Humm disons depuis l’été 2009.

 Comment as-tu commencé?

J’étais d’abord recherchiste web pour l’émission Ricardo et 2 ans plus tard, on m’a offert un poste dans les nouveaux bureaux de Ricardo Media, que j’ai accepté avec plaisir.  La venue du site www.ricardocusisine.com m’a poussée davantage vers le web et donc, vers mon nouveau titre et vers la gestion des réseaux sociaux.

  Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté? 

L’écoute, je crois, en plus de la polyvalence.

 Décris ta job en 140 caractères. 

Gestion du contenu web, infolettres, rédaction, bouffe, plaisir, idées, concours, réseaux sociaux =  avoir toujours faim !

 Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière? 

Simplement le fait d’avoir établi une relation de confiance/fidélité avec les fans.

 Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?  

Commenter avec mon compte personnel, une erreur qui a sûrement dû arriver à ben des gestionnaires ! Vive l’option «supprimer» sur Facebook…

 Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Les emails, sans hésitation ! Facebook vient toujours après avoir réglé les petites urgences matinales.

 Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, tumblr? 

Je suis beaucoup plus souvent sur Facebook que sur les autres outils, mais je dois avouer que Pinterest pourrait facilement me rendre accroc !

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Je consulte régulièrement Infopresse, et les réseaux sociaux de même que La Presse renseignent beaucoup également ! Ou encore Gestionnaires de communauté du Québec.

 Quel est le plus grand défi pour ta marque?

De toujours la faire grandir et l’amener le plus loin possible…International (dis-je avec un accent anglais), pourquoi pas ?

Ricardo a des émissions à la télé. En quoi est-ce différent d’une autre marque? L’instantanéité? Le twivage?

Il n’y a pas beaucoup différence, honnêtement. C’est seulement une question de timing.  C’est-à-dire  informer les gens avant l’émission des détails, surprises, semaines thématiques et recueillir leurs commentaires/suggestions après la diffusion.  Ça donne aussi une assez belle quantité de contenu à partager J

 Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry? 

J’ai un BlackBerry, je l’ai choisi plutôt qu’au iPhone surtout pour la fonctionnalité du clavier…et parce qu’il était blanc !  Deux semaines plus tard, on lançait le iPhone blanc… Je ne dis pas non au changement, éventuellement !

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

Je suis surtout gênée de dire que je ne suis pas grand monde sur twitter et FB ! FB est consacrés aux amis et à la famille et j’ai un tout nouveau compte twitter donc… Mais ça viendra, je ne suis pas inquiète !

 Que penses-tu de Google+?

Bof, bon pour le référencement, mais un peu ennuyant à utiliser.

 Que penses-tu de Pinterest?

Ouulala…attention à ça ! Il y a teeellement de belles choses sur Pinterest, les gens ont beaucoup de goût.  Est-ce une mode, par contre ? J’espère que non…

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

J’aime beaucoup celle pour laquelle je travaille, mais ça serait aussi intéressant d’être gestionnaire pour un événement/compagnie/groupe de musique.

 À quoi ressemblent tes journées?

Elles sont assez diversifiées, puisque mes tâches vont dans le même sens !  Tout dépend de la journée, de la saison et des projets en cours.  Ça se résume à beaucoup de courriels, de la rédaction, un peu de programmation, un peu de Photoshop/Indesign, gestion de contenu (recettes, images, vidéos, concours, articles et j’en passe), plusieurs visites sur Facebook, résumés des émissions, de la recherche, trouvailles d’idées pour les prochains projets, alouette !  J’ai même parfois la chance de pouvoir savourer les dernières recettes cuisinées au bureau, développées pour le magazine…

 Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

Je la vois loin…ben loin ! Cette profession évolue très rapidement et est de plus en plus populaire.  Un jour, tout sera possible 

 Des anecdotes intéressantes? Interaction ou autres.

Chaque commentaire de fans ou presque est une anecdote en soi.  Certains peuvent vraiment être très divertissants, j’adore ça !

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

Ma sociabilité et ma générosité je pense bien.  J’essaie de répondre au plus grand nombre de gens possible, d’avoir réponse à tout.  Ma mission est de leur donner faim, hihi !

 Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

J’admire ceux et celles qui ont tout plein de groupes et réseaux sociaux différents à animer en même temps…parce qu’ils doivent avoir littéralement des yeux tout le tour de la tête et 8 cerveaux ! Je dois dire que NIGHTLIFEMag ont une façon assez conviviale de gérer leur communauté, c’est très divertissant !

 Quels sont tes #FF tes incontournables?

@hugodumas et @NIGHTIFEMag me décrochent toujours un sourire…

 Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

Oh wow…je n’y vais pas vraiment durant les heures de travail, mais c’est la première chose que je regarde sur mon téléphone en passant la porte du bureau ! Je dirais au moins 30 %, les soirs de semaine et les fins de semaine, surtout pour Facebook.

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Je travaillerais en science je crois, peut-être en médecine vétérinaire ou encore dans le domaine de la juridiction !

Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Je ne suis pas certaine qu’ils comprennent à 100 %, mais ils savent l’essentiel.  Et ils participent alors ça, je like ! J 

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

D’être poli, sociable, créatif, généreux, polyvalent et de ne pas prendre tout personnel ! Si tout ça est coché, vous serez un bon gestionnaire de communauté.

Pour suivre Cindy Barriaut

Facebook : facecook/cindybarriault
Twitter : @BarriaultCindy
Pinterest : pinterest.com/cindybarriault

 


 

 

 

Autres portraits de gestionnaires :

 

 

 

Lecture

Démystifier le métier de gestionnaire de communauté au Québec
What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métie
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager