Retour sur C2Mtl : mes coups de coeur

Author: | No Comments »

Si vous ne le saviez pas encore, la semaine passée avait lieu C2Mtl, une conférence de 3 jours sur la créativité et l’innovation. Organisée par Sidlee, j’ai passé 3 journées incroyables sur le site temporaire érigé pour l’événement (annexe au New City Gas ou se tenait les conférences) et où on présentait  E-MERGE, une exposition multidisciplinaire qui mettait de l’avant des compagnies québécoises.

Bien que j’ai assisté à des conférences inspirantes et rencontré des gens motivants provenant de plus de 37 pays, voici mon résumé de la perspective événementiel, je vous présente mes coups de coeur.

Le mobilier….

Il ne faut pas se casser la tête pour avoir des idées créatives et innover. Ici, le mobilier était composé de palettes de construction, de sacs de jute et de cruches d’eau recyclés. Comme quoi la créativité est souvent juste devant nos yeux!

 

 

Kniterstream : #C2MTL #Knitterstream

Superbe réalisation de Sidlee ,  le tricoteur!!!! Cette machine s’activait aux rythmes des tweets,  plus on tweet, plus ça tricote!!

 

 

 

Atelier créatif

Commandité par la fondation Bronfman, les ateliers créatifs étaient l’endroit tout indiqué pour développer sa créativité avec de parfaits inconnus. On avait à notre disposition des Legos, de la pâte à modeler et toute sorte de trucs à bricolage dans le but de composer une création collective. Une idée géniale lorsque vous organisez un événement avec des gens qui ne se connaissent pas, parfait briseur de glace.

 

 

Agnus Dei: Le comptoir lendemain de veille

Après une soirée intense terminée très tard le jeudi soir (le show de Moby), voici comment nous étions accueillis le vendredi matin, pour la dernière journée de la conférence… Avec un bar à Smoothie «Lendemain de veille» présenté par Agnus Dei … C’est Christian Touchette, directeur artistique du traiteur qui a eu les brillantes idées créatives apperçues tout le long de cet événement.

 

C'est à se demander combien d'oranges il faut pour avoir cette forme

Le petit cireur (de chaussure)

Petit clin d’oeil  qu’on aime, avez-vous pensé à engager un cireur de chaussures dans votre événement? C2MTL y avait pensé, et beaucoup de gens en ont profité!!!

Bravo C2-Mtl pour votre créativité dans l’utilisation des commandites…

 

2 lounges à notre disposition : Le commercial Vidéotron et le créatif Astral ainsi que la terrasse La Presse

«Un parapluie ouvert est un beau ciel fermé»

Température de choix toute la semaine, mais un gros bravo à l’organisation qui a pensé à ce détail important qui a finalement servi le 15 min d’averses de la première journée. Comme il fallait aller à l’extérieur pour se rendre au 2eme pavillon, une équipe de bénévole nous escortait avec ces parapluies immenses (commandité par la Banque Laurentienne: commanditaire de l’expérience Service à la clientèle C2-MTL.)

 

 

Bien hate à l’an prochain…

Rachel St-Amand @Rachelstamand


Portrait de gestionnaire de communauté : Fatou Makabi

Author: | No Comments »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car “poster” sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Aujourd’hui, je vous présente Fatou Makabi que j’ai connu à travers les événements blogueurs. Charmante jeune fille. A vous de la découvrir.

À quand date la création de tes comptes Twitter et Facebook?

Le compte Facebook 2007. Twitter, j’ai adhéré en 2009, mais j’ai réellement été active en 2010.

 En quoi as-tu étudié?

Ressources humaines. Je me réoriente présentement vers les communications avec une touche de journalisme.

 Depuis combien d’années occupes-tu le poste de gestionnaire de communauté?

Depuis avril 2011

 Comment as-tu commencé?

Ayant un parcours professionnel axé très « vente », mes facultés en relations humaines et en compréhension du comportement du consommateur ont largement été développées chez moi. Cela fait en sorte que l’aisance dans mes conversations et interactions de toutes sortes avec mes réseaux s’est installée rapidement. Avec le temps, mon intérêt pour les réseaux sociaux et plus précisément pour les blogues s’est transformé en véritable passion. J’ai alors décidé d’ouvrir mon propre blogue (À Frimes Abord!) où je me plaisais et me plais encore à garnir de mes découvertes.

Un jour, alors que je travaillais pour Astral TVplus, un poste d’animateur de communauté s’est ouvert chez Quebecor MediaPages. Curieuse, je me suis risquée à poser ma candidature pour me rendre compte qu’après la première entrevue, le projet Vidéotron trouve-tout rejoignait totalement mes attentes. C’est alors que la jeune femme déterminée en moi a su faire entendre à mon futur employeur que j’en valais la chandelle et quelle ne fût pas ma surprise après quelques semaines? J’étais embauchée.

 Pour quel compte/marque es-tu gestionnaire de communauté?

Je représente le nouveau service de recherche en ligne Vidéotron trouve-tout de Quebecor MediaPages. Je gère le compte Twitter: @trouvetout_ca  et le compte Facebook : Facebook.com/Videotron.trouvetout  ainsi que générer le contenu pour les blogues suivant :

http://divertissement.trouvetout.ca/,
http://elle.trouvetout.ca/,
http://lui.trouvetout.ca/,
http://maison.trouvetout.ca/,
http://famille.trouvetout.ca/

 Quelle est la principale qualité d’un gestionnaire de communauté?

La créativité. Faire autrement. C’est facile de vomir des nouvelles sur les réseaux sociaux tel un fil de presse. Mais pour capter l’attention, il faut être créatif. Autant dans le contenu et la composition du message que dans la stratégie de déploiement de celui-ci.

 Décris ta job en 140 caractères

Au menu du jour : stratégie, réunions, développement des relations, animation, formation, rédaction, gestion des contenus… Etc.

 Quel est ton meilleur coup? Celui dont tu es fière?

Avoir chapeauté de A à… maintenant le segment médias sociaux du lancement d’un tout nouveau service de recherche en ligne au Québec. Quand vraiment TOUT est à faire; partir d’une page blanche comme on dit. C’est vraiment gratifiant une fois les bases installées. Reste qu’à peaufiner et s’adapter tout en innovant. C’est très motivant.

 Quelle est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire?

Ça fait si peu de temps que je suis active au nom de la marque sur les réseaux sociaux que les seules erreurs jusqu’à maintenant sont des coquilles dans les publications. Ça m’irrite au plus haut point. Maintenant, je me relis 47 fois, même pour 140 caractères.

 Quelle est la première chose que tu consultes en commençant ta journée? Twitter, Facebook, emails, autres?

Mes courriels, les courriels de l’adresse générique (communaute@trouvetout.ca), compte Twitter, Facebook et enfin mon Google Reader où tous mes fils RSS, alertes et ma vigie sur l’industrie sont enregistrés.

 Quel est ton outil préféré? Facebook, Twitter, YouTube, HootSuite, thumblr?

Facebook pour Facebook, HootSuite pour Twitter, Twitter Notifier, WordPress pour les blogues, Google Reader.

 Les médias sociaux évoluent vite. Comment te gardes-tu à jour? Que consultes-tu comme site?

Kriisiis, Mashable, Locita, Social Media Examiner, Emarketinglicious.fr,  et bien d’autres, mais ceux mentionnés précédemment sont des sources pertinentes qui m’ont beaucoup appris.

 Es-tu plus iPhone, Android ou BlackBerry?

iPhone.

 Question #jeudiconfession : quels comptes Twitter ou pages FB serais-tu gênée d’avouer suivre?

Venant du 450, je me bidonne des tweets de @le_douchebag. C’est une grossière caricature évidente, mais ça reflète bien une petite tendance qui prend de l’expansion dans les coins de la rive-sud et de la rive-nord. À prendre avec un gros grain de sel car les résidents sur les rives de Montréal sont loin de tous coller au portrait.

 Que penses-tu de Google+?

Je lui laisse sa chance tout comme nous l’avons laissé à Facebook et Twitter. Toutefois je ne suis pas très active, mais je vais régulièrement voir comment mes « cercles » l’utilisent pour mieux comprendre et mieux l’utiliser.

 Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, quelle serait-elle?

Je n’ai pas de marque en particulier. Il va sans dire qu’il faut que ce soit un produit ou un service en lequel je crois et auquel je m’identifie comme Vidéotron trouve-tout.

 À quoi ressemblent tes journées?

C’est une réponse déjà bien réchauffée par les autres gestionnaires de communauté, mais il n’y a pas une journée comme les autres ! Ces dernières sont toujours parsemées de réunions, d’animation des comptes, gestion des blogues, projets ponctuels ici et là.

 Comment vois-tu l’avenir de la profession? Son évolution?

À l’ère des communications presque entièrement sur le Web, ce métier ne sera plus un « luxe » pour les entreprises. Beaucoup de travail est encore à faire quant à sa réelle définition.

 Des anecdotes intéressantes?

L’ironie de ceux qui souhaitent collaborer comme blogueurs pigistes et m’envoient un courriel avec une faute d’orthographe aux deux mots. #Fail.

 Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté? Ce qui te caractérise?

Mon humour, je crois. Ça semble peut-être idiot comme ça, mais avoir le sens de l’humour c’est aussi avoir le sens de la répartie et ne pas tout prendre personnel; avoir le dos large. Je ne suis pas une Claudine Mercier, mais j’aime rire et faire rire les gens. Ça détend et laisse un goût de  revenez-y. Faire attention aux abus, car ça ne s’applique pas à toutes les sauces.

 Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu? Qui t’influence?

Personne en particulier. Je lève toutefois mon chapeau à ceux qui font la gestion de compte où les crises peuvent être récurrentes et où la communauté est très grande et très active. Je prends comme exemple mes collègues chez Vidéotron où les comptes Facebook et Twitter sont également des moyens de communication pour le service à la clientèle. Ces derniers doivent souvent composer avec des clients parfois impulsifs exprimant leur frustration face à une panne quelconque ou encore ne pas avoir les services Vidéotron dans leur région… Etc. D’un autre côté, ils reçoivent des vagues d’amour dès le branchement internet d’une résidence ou lors de leurs bons coups lors des #MardiDD ou l’expérience service à la clientèle exceptionnelle qu’ils ont vécue. Il  faut garder la tête froide, couper les hauts, comme les bas. Bref, ne pas tout prendre personnel, être patient et rester constant.

 Quel pourcentage de ton temps sur les médias sociaux consacres-tu à ton compte perso?

C’est relatif. Les deux se chevauchent à parts égales. L’un m’aide dans la diffusion de contenu de l’autre. Mes fils de nouvelles sont remplis de gens intéressants. Ces derniers sont parfois mes muses en cas de panne d’inspiration. C’est bénéfique pour les deux comptes.

 Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi?

Quelque chose à quelque part en communications, relations publiques, journalisme… J’ai dernièrement vécu une expérience devant la caméra pour une marque de produits de beauté et j’ai beaucoup aimé. J’aime beaucoup les entreprises qui, sur le Web, mettent un visage sur leur(s) produit(s) et/ou service(s). Je prends comme exemples les capsules de la SAQ avec Vanessa Cournoyer sur le Blogue Tchin Tchin ! et Frédéric Fortin sur le Blogue Cellier. Ça met une touche personnelle dans l’impersonnel. J’aime avoir cette impression qu’on s’adresse à moi directement et j’aime mettre un visage quand moi-même je m’adresse à eux.

 Est-ce que tes amis et ta famille comprennent ce que tu fais, ou es-tu celle qui passe sa journée sur FB et Twitter?

Mes amis et ma famille ont compris assez rapidement que ce n’est pas seulement de longues journées sur Facebook… C’est sûr que j’entends des « Eille fille, on mange du poulet ce soir, vas-tu bloguer là-d’sus? » ici et là, mais j’embarque dans le jeu avec eux et la sacrée joke à 2¢ ne fait pas long feu.

 Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

1 – Ouvrir un blogue et maintenir son contenu pendant 1 an.
N.B. Ouvrir un blogue c’est bien, mais l’entretenir de contenus intéressants, concis et uniques c’est mieux!
2- Ne pas avoir peur d’interroger des gens déjà dans le métier;
3- Lire beaucoup, beaucoup sur le sujet. J’ai beaucoup appris sur le site de Valeria Landivar.

 

Pour suivre Fatou Makabi

Facebook: http://www.facebook.com/fatou.makabi
Twitter: @FatouMak
Blogue perso: http://frimesabord.com/
LinkedIn: http://ca.linkedin.com/in/fatoumakabi

 

*****


Autres portraits de gestionnaires :

***

Lecture

What does it take to be a social media strategist?
Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager
10 qualities of a successful Social media manager
L’emploi du temps d’un community manager
Community managers : entre clichés et méconnaissance
La place du community manager dans les strategies social media
Caracteristics of a community manager 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Portrait de gestionnaire de communauté : Andres Restrepo

Author: | No Comments »

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante.  Depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. “Poster” sur Facebook et Twitter n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire.  Derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que nous suivons tous les jours.

Aujourd’hui je vous présente Andrés Restrepo, gestionnaire des médias sociaux et des communautés ARTV. Je l’ai remarqué sur Twitter alors qu’il était chez Ressac Média et gérait la Fondation ONE DROP. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, mais “chaleureux”, “sympathique” et “volubile” (vous le verrez dans ses réponses) sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent à son égard. Alors voici Andres Restrepo!

 

En quelle année as-tu ouvert ton compte Twitter et Facebook

2007

En quoi as-tu étudié ?

J’ai fait des études en communication à l’université et en psychologie au Cégep. Je suis bachelier du profil télévision, un programme offert par la faculté de communication de l’UQÀM. J’ai également fait de la recherche sur la télévision interactive en dernière année d’université.

Cela fait combien d’années que tu occupes le poste de gestionnaire de communauté ?

Je suis en poste chez ARTV depuis mars dernier. Avant ça, j’ai occupé un poste similaire chez Vidéotron pendant 6 mois. J’ai également géré les communautés de la fondation ONE DROP dans le cadre de la Mission sociale poétique dans l’espace de leur fondateur, Guy Laliberté, en 2009. Bien avant l’engouement actuel des marques pour les médias sociaux, j’ai assumé des fonctions similaires en agence pour le compte de Ressac Media (2008), Skooiz (2007) et bien avant ça pour la firme technologique: Société Radio Numérique / Hubdog  (2004-2006).

Comment as-tu commencé ?

J’ai fait incursion dans le monde de la gestion de communauté et du marketing sur les réseaux sociaux, en assumant, dans un premier temps, les fonctions de responsable des communications pour ensuite réaligner mon travail vers des activités reliées essentiellement à l’évangélisme de marque, le développement de partenariats technologiques, la gestion des affiliés et des communautés d’utilisateurs du produit mobile Hubdog.

Pour quel compte / marque  es-tu gestionnaire de communauté ?

Je suis gestionnaire des comptes d’ARTV sur Twitter, Facebook, YouTube ainsi que le blogue collaboratif de la chaîne.

Quelle est la qualité principale d’un gestionnaire de communauté?

La passion.

Décris ta job en 10 mots ?

Afin de souligner la 10e année d’existence de la chaîne ARTV, je résumerai mon travail en 10 mots au lieu de 140 caractères: Faire rayonner l’esprit et les valeurs de la marque. (10 mots!)

Quel est ton meilleur coup ou le coup dont tu es le plus fier ?  

Avoir réussi à décrocher une entrevue télé sur CNN pour la fondation ONE DROP par l’entremise de Facebook! Ce projet a d’ailleurs valu à l’agence Ressac Media le Grand Prix Boomerang 2010 dans la catégorie: Meilleure stratégie utilisant les médias sociaux dans une campagne. Je suis aussi très fier d’avoir pondu le concept de La Foire aux Meubles!

Quel est la pire erreur que tu as commise comme gestionnaire ?

Avoir engagé ma marque à participer à un événement sectoriel autour de la thématique des médias sociaux sans avoir consulté préalablement mes supérieurs de l’époque…

Quelle  est la première chose que tu consultes en commençant ta journée ? Twitter, Facebook, emails, autres ?

Tweetdeck, Facebook, courriels. Dans cet ordre précis!

Quels sont tes outils préférés? Facebook, Twitter, YouTube, Tumblr ?

Je ne pourrai pas me passer d’aucun des 3 outils / plateformes incontournables du « Triumvirat » médias sociaux: Facebook, Twitter et YouTube, sauf que si j’avais à choisir « une plateforme pour les gouverner tous », je dirai Facebook sans hésiter. Plus qu’un outil, Facebook est l’incarnation la plus aboutie d’une technologie web 100% tournée vers l’innovation, l’échange, le partage et la puissance de l’intelligence collective comme moteur d’indexation et vecteur de rayonnement des contenus en ligne. Sinon, mes outils préférés sont un bon vieux tableur Excel, bit.ly, CoTweet et Tweetdeck.

Comme les médias sociaux évoluent vite, comment te gardes-tu à jour, que consultes-tu comme sites ?

Afin de suivre le développement des diverses innovations technologiques touchant mon métier, mon truc est simple; il se résume à créer et maintenir les bonnes connexions! Plus concrètement, il s’agit d’identifier des personnes aussi curieuses, généreuses et passionnés que soi, partageant des intérêts similaires et de connecter avec eux via Facebook (profils, groupes), Twitter (listes, mots-clics, résultats de recherche), Google (résultats de recherche) et Trendmap (palmarès des conversations les plus populaires en ville!). Afin d’assurer le bon fonctionnement de ce système de réciprocité et la libre circulation des innovations dans le réseau, je relaye fréquemment des informations dignes d’intérêt et encourage les autres à en faire de la sorte. Finalement, je surveille les meilleurs sites de la liste Alltop médias sociaux via mes abonnements RSS.

Quel est le plus grand défi pour ta marque ?

Trouver les bonnes stratégies éditoriales et les meilleures tactiques d’animation pour réussir à susciter de l’intérêt vis-à-vis de notre marque (visibilité) et en même temps stimuler l’interaction (engagement) avec les membres de nos communautés composées de supporteurs, influenceurs culturels et bien sûr nos téléspectateurs et téléspectatrices.

Ces derniers accèdent à nos émissions autant sur le web (e.g. Les 5 prochains) que via la télévision « traditionnelle » qui ne cesse de se réinventer devant nos yeux. Pour plusieurs, interagir avec les marques est quelque chose de complètement nouveau, pour d’autres, il s’agit presque d’une 2ième nature, trouver le juste milieu est une discipline fascinante qui fait autant appel à la technique qu’à la créativité! Je me compte très chanceux de pouvoir évoluer à la croisé de l’art et de la science!

L’enjeu de l’interaction est le plus grand défi pour ma marque, puisque de lui seul dépend la visibilité qu’auront nos contenus sur les médias sociaux.

Prenez par exemple Facebook qui calcule la proximité entre l’émetteur (éditeur du contenu) et le récepteur (audience au contenu), les commentaires, « Likes » et le temps de réaction pour donner de la visibilité aux publications émanant des pages et des profils sur son fameux « newsfeed ».

Même chose pour les « retweets » (RT) sur Twitter et le fameux « link love » ou « community factors » (critères d’indéxation) sur Google et le moteur de recherche interne de YouTube. La diffusion organique d’un contenu, tel qu’assurée par sa retransmission au sein de la toile restera aussi un enjeu majeur pour les communicateurs en ligne.

En corolaire à ce phénomène, l’enjeu de l’authenticité devient aussi primordial, puisque c’est sur ses épaules que repose la confiance qu’investiront en vous vos communautés. D’elle dépendra en grande partie le taux d’interaction et de retransmissions de vos contenus.

Celui qui sait influencer les autres, est fort, celui qui sait s’influencer lui-même est réellement puissant. – Seu Ma Tsien

Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire, ça serait laquelle ?

C’est déjà fait: ARTV!  Mon 2e choix serait TED.

À quoi ressemble ta journée?

Lecture en diagonale de mes fils de nouvelles Facebook et Twitter sur mon iPhone 4, direction: métro Place-des-Arts. Prends une copie du Journal Métro au passage pour un « fix » rapide d’information: grands titres et unes culturelles.

Sort au métro Beaudry, direction: la tour. Me fait saluer par l’Oscar de Frédéric Back dans le long couloir de la maison de Radio-Canada: #Priceless :)

Gestion des commentaires et des mentions sur Facebook et Twitter. Publications matinales. Suivi avec Avanti Cine Video pour parler de la stratégie à adopter en vue du lancement de notre nouvelle série documentaire sur Twitter: #l5p.

Lunch avec un journaliste spécialisé en télé (fort sympathique et social) pour discuter des meilleures pratiques à déployer sur les médias sociaux dans le cadre d’un événement de presse.

Démo à nos bureaux d’une nouvelle technologie prometteuse permettant de mesurer l’engagement des audiences télé qui interagissent en simultané avec les émissions via les médias sociaux.

Présentation des nouvelles fonctionnalités de la version 1.2 de l’ARTVrama, l’application iPhone et iPod Touch d’ARTV. Statut sur le projet mobile: Art public, 1e série web de la chaîne exclusive à l’ARTVrama !

Édition et mise en ligne d’un billet de blogue écrit par un collègue gastronome.

Départ pour une rencontre du YUL Contenu, groupe de soutien formé de gestionnaires de communautés travaillant à Montréal et dont la mission est d’approfondir et documenter les métiers associés à la gestion de communauté et le marketing sur les médias sociaux.

Comment vois-tu l’avenir de cette profession ?  L’évolution ?

L’évolution de ce corps de métier passera par la spécialisation. Dans un avenir non pas si lointain, je vois des gens affectés strictement à la gestion d’une seule plateforme (Twitter), des gestionnaires d’équipe responsables d’orchestrer les efforts conjoints de tous les services médias sociaux d’un groupe de chaînes spécialisées par exemple, mais aussi des spécialistes en charge d’une compétence transversale bien définie: soutien à la clientèle, métriques, etc. Enfin, tous ces gens devront travailler ensemble et en étroite collaboration avec d’autres départements au sein d’équipe dédiées comprenant de plus larges effectifs qu’aujourd’hui.

À ce chapitre, une meilleure compréhension des dynamiques sociales qui poussent les internautes à se mobiliser et à interagir avec les marques et leurs pairs, nous dictera le chemin à suivre pour inventer la suite! À l’heure où l’on se parle, 85% des internautes au Québec ne suivent aucun commerce sur Facebook. Le meilleur est à venir.

Anecdotes intéressantes ?

Mon entrée chez ARTV a été prophétisée par les astres! Je n’oublierai jamais le présage (voir biscuit ci-haut) et le support de mes amis et mes proches lors de l’annonce de mon entrée en poste chez ARTV; un mois et demi après la fin de mon contrat chez Vidéotron. C’est le genre de témoignage touchant qui remet tout en perspective et nous rappelle l’importance de valoriser l’aspect humain dans toute forme de rapport avec les autres, en ligne et dans la vie en général!

Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté, ce qui te caractérise?

Mon dévouement.

Quels autres gestionnaires de communauté admires-tu ? T’influencent ?

Matthieu Stréliski pour son insoutenable légèreté, Nadine Mathurin pour son humilité presque parfaite, Jean-Luc SansCartier pour son esprit plus que vif, Nellie Brière pour son énergie quantique, atomique, moléculaire, Bianka Bernier et Xavier Kronström Richard pour leur rigueur et leur patience, Mathieu Charleboix pour sa repartie, Zélia Lefebvre pour sa bonne humeur, Sophie Giroux pour sa détermination et son sens aigu de la modération. Mention spéciale à Katerine Rollet, la matriarche du YUL Contenu (Ex-CM de La Vitrine) pour sa générosité et ses crêpes!!!

Pourcentage (% ) de temps passé sur les médias sociaux lorsque c’est pour ton compte perso ?

Beaucoup trop!

Si tu n’étais pas gestionnaire de communauté, tu ferais quoi ?

Chargé de projets de développement durable pour le compte d’une organisation comme Taking Roots / EnRacine.

Est ce que tes amis et famille comprennent ce que tu fais ou tu es celle qui passe sa journée sur FB et Twitter ?

Oui. Bien qu’ils restent toujours très impressionnés d’en apprendre davantage sur les technicalités associées à mon travail. Est-ce qu’ils comprennent tout rendu là? Oui: je pense avoir enfin trouvé la bonne métaphore!

Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier ?

Soyez avides de connaissances, créez les bons contacts, restez à l’affût de ce qui influence votre monde. Bien qu’un tas de documentation existe sur ce métier (en devenir), la pratique reste la clé du succès. Ayez confiance en vous et en vos passions. Soyez dans l’action et trouvez une marque en adéquation avec vos valeurs. Aimer l’innovation, les gens et l’échange est un must.

Vous pouvez connecter avec Andres Restrepo sur :

*****

Autre Portrait de gestionnaire de comunauté : Nadine Mathurin


Je lévite!

Author: | No Comments »

Comme dirait Hugo Dumas, je lévite!

Je ne sais pas si vous êtes tombés sur les pubs de Vidéotron avec l’humoriste Sugar Sammy, mais sinon, regardez-les! Elles sont absolument hilarantes. Sugar Sammy est un spécialiste de l’improvisation, et ce genre de stunt/concept fitte parfaitement avec lui. J’aurais tellement aimé être là au tournage! Pour les bloopers!

 

 

 

 

 


Idées pour réussir une pendaison de crémaillère

Author: | No Comments »

Le 1er juillet approche, et vous êtes plusieurs à déménager. Vidéotron a eu l’idée de faire des capsules donnant des conseils pour simplifier le déménagement, le tout se retrouve sur la page Facebook Conseils pour un déménagement simple.

La page propose des «conseils simples et pratiques pour faciliter votre déménagement». Ariane Poitras, l’animatrice de la communauté, rencontre pour vous des experts de tous genres qui partagent avec elle leurs conseils et leurs trucs.

Lorsque le 1er juillet est passé, le moment crucial est la pendaison de crémaillère. Ariane m’a donc approché afin de donner des conseils sur comment bien réussir sa pendaison de crémaillère. Voici la capsule :

Bon déménagement et bonne crémaillère à tous!