Portrait de gestionnaire de communauté : Pascal Léveillé

Nouveau et méconnu, le métier de gestionnaire de communauté est en évolution constante. Mais depuis un certain temps, on remarque que plusieurs s’improvisent gestionnaires de communauté. Car « poster » sur Facebook et Twitter, ce n’est pas suffisant pour être un authentique gestionnaire. En effet, derrière l’activité de celui-ci, on doit entre autres retrouver une stratégie, un sens du marketing  et un véritable know-how des outils de mesure et des médias sociaux en général. Lire cet article pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire connaître davantage ce métier en vous présentant les pros œuvrant derrière les comptes que je suis tous les jours.

Aujourd’hui, nous parlons de Pascal Léveillé, que j’ai d’abord connu via les médias sociaux avant de le découvrir derrière les tables tournantes du Edgar Hypertaverne, dont il gère aussi la communauté. Bon exemple d’un gars qui a su marier ses deux passions : la musique et les médias sociaux. À votre tour de faire sa connaissance!

Quelle est l’année de création de ton compte Twitter et Facebook?

Je me suis inscrit sur Twitter en avril 2009, et sur Facebook aux alentours de 2007…

En quoi as-tu étudié ?

En Arts Plastiques, cégep et université. 

Pour quel compte/marque  es-tu gestionnaire de communauté?

Je m’occupe du Edgar Hypertaverne , lounge-bar sur le Plateau, situé sur Mont-Royal. La page Facebook et le compte Twitter.

Cela fait combien d’années que tu occupes le poste de gestionnaire de communauté?

Je suis dans ma deuxième année, je commencerai ma troisième en avril prochain.

Comment as-tu commencé?

Étant moi-même blogueur depuis assez longtemps (mars 2007) , et très intéressé par les médias sociaux, j’ai proposé au bar où je travaille comme DJ de m’occuper de tout ça pour eux. Cela a pris un certain temps, et ils ont finalement accepté de me donner le mandat.

Quelle est la qualité principale d’un gestionnaire de communauté?

Sans conteste, la capacité d’écoute. Dans sa définition la plus large. 

Décris ta job en 140 caractères?

J’interagis, j’écris, je donne, je reçois, j’aime.

Quel est ton meilleur coup dont tu es fier ?

L’idée de mettre des liens YouTube des chansons que je joue comme DJ pendant que je suis au Edgar.

Quelle est la pire erreur que tu as faite comme gestionnaire?

D’avoir utilisé (un peu trop pour certains) ma propre notoriété pour mousser les abonnements au compte @Hypertaverne… J’avais écrit personnellement à mes abonnés que j’étais derrière ce compte-là. Mais j’ai quand même eu plus de bonnes réactions que de mauvaises. Sans oublier que je ne peux pas savoir ce qu’en ont pensé les autres… 

Quelle  est la première chose que tu consultes en commençant ta journée ? Twitter, Facebook, emails, autres ?

Mes courriels. 

Quel outil est ton préféré Facebook, twitter, youtube, hootsuite, thumblr?

Twitter, via TweetDeck.

Comme les médias sociaux évoluent vite, comment te gardes-tu à jour, que consultes-tu comme site?

Au fil des années, je me suis abonné au fils RSS de plusieurs blogues techno, et j’en suis aussi beaucoup sur Twitter. Parmi le lot, il y a bien sûr des incontournables comme Vincent Abry et Michelle Blanc.

Quel est le plus grand défi pour ta marque ?

Pour un bar, qui est en soi la plupart du temps une entreprise éphémère, en proie à l’air du temps, le plus grand défi est la durée. J’espère donc que mon travail y participera, étant donné que le web est sans conteste un espace où être pour une entreprise de ce genre, étant donné que le bar est un endroit d’interactions.

Que penses-tu de Google + ?

C’est vraiment intéressant comme site. Surtout qu’il oblige Facebook à évoluer plus rapidement. J’attends avec impatience l’arrivée des comptes pour les entreprises.

Si tu pouvais choisir la marque pour laquelle tu voudrais être gestionnaire , ça serait laquelle ?

Dans un registre critique, j’aimerais m’occuper de la marque Boris, parce que je ne ferais pas les gaffes qui ont été faites dernièrement.

À quoi ressemble ta journée ?

Étant donné que je partage mon temps entre mon travail (de DJ et de gestionnaire) et ma passion pour l’écriture (j’écris assez régulièrement pour nourrir mon blogue d’opinion et je termine un roman), ma journée se compose d’un va-et-vient incessant et parfois même désordonné entre toutes ces choses (quand j’ai le loisir de me le permettre). Sans oublier le fait que je suis papa depuis 2 ans et demi. Je mijote aussi un projet web, ce qui ajoute à mon joyeux étourdissement quotidien.   

Comment vois-tu l’avenir de cette profession?

Je constate que l’excitation qui venait avec la possibilité d’interaction s’amenuise. Les gens réagissent moins, et il semble que ça leur en prend plus pour ce faire. Les gestionnaires de communautés doivent prendre acte de cette évolution. Et je ne doute pas que cela va nourrir leur créativité, mais je vois aussi le danger du scandale pour le scandale…

Anecdotes intéressantes?

Une fois, pendant que j’étais au bar en train de twitter et de faire mon travail de DJ, il y avait des gens dans la place qui twittaient aussi en interagissant avec moi. Un de ceux-là écrit qu’ils ont faim, mais qu’il ne voit personne pour s’occuper d’eux. Mon patron passe tout près de moi et je lui explique la situation, lui pointant même l’endroit où le groupe est assis. Il se dirige vers eux, leur donne un menu, et leur dit qu’une serveuse va venir très bientôt.  Les clients et mon patron étaient très contents et même excités par cette utilisation de Twitter!

Dans le même ordre d’idée, il m’arrive de temps en temps de recevoir des demandes spéciales via Twitter de clients qui sont dans la place.   

Ta plus grande qualité en tant que gestionnaire de communauté, ce qui te caractérise?

Même si c’est hautement subjectif, je crois que c’est mon sens de l’humour, et mon esprit, que j’espère le moins possible de bottine!

Es-tu plus Iphone, Android ou Black berry

Avant hier, j’étais encore un dinosaure,  je n’avais pas de téléphone intelligent. Mais depuis hier, je suis l’heureux propriétaire d’un iPhone4 ! Je suis vendu à Apple. 

Quel autre gestionnaire de communauté admires-tu?

J’admire beaucoup le travail de Bruno Lamarche, celui qui est derrière le compte @cafevrac. Il s’occupe de faire la promotion via les médias sociaux de sa propre compagnie de distribution de café à domicile, et ça semble très bien fonctionner, en tout cas à son niveau. Si mon souvenir est bon, c’est grâce à lui que j’ai su qu’on pouvait faire la promotion d’un produit et/ou d’un service de cette manière.   

Que recommandes-tu à quelqu’un qui désire faire cela comme métier?

Se centrer sur le plaisir. Laisser de côté l’urgence. Cela donnera sans aucun doute des fruits. 

**********

Pour suivre Pascal Léveillé

Sur Facebook.com/pascalrenartleveille
Sur Twitter Twitter/renartleveille
Blogue http://www.renartleveille.com/
Google+  google.com/u/0/111734377493409503674 

******

 Autres Portraits de gestionnaire

***

Lecture

Les médias sociaux comme métier
5 phrases à ne pas dire a un community manager

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 responses to “Portrait de gestionnaire de communauté : Pascal Léveillé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *